15/02/2019 10:54
Mikaela Shiffrin, superwoman du ski féminin, semble avoir trouvé sa kryptonite: Petra Vlhova, la seule compétitrice à faire le match avec l'Américaine toute l'année, a remporté jeudi 14 février le titre mondial de géant sous le regard de Shiffrin, 3e.
>>Mondiaux de ski: la Suisse confirme sur le team event, les Bleus bredouilles
>>Mondiaux de ski: Pinturault enfin dans son monde

Petra Vlhova sur le podium du slalom géant des Mondiaux, le 14 février à Are en Suède.
Photo: AFP/VNA/CVN

La Française Tessa Worley, déjà double championne du monde de la spécialité, a terminé déçue avec une 6e place, devant ses coéquipières Clara Direz (8e) et Coralie Frasse Sombet (9e) qui, elles, ont réalisé les meilleures courses de leur saison.

"Je suis déçue que la soirée se termine comme ça, s'est désolée Worley en zone mixte. Je n'ai pas du tout abordé la deuxième manche comme il fallait. J'ai voulu faire les choses trop bien, j'ai été trop agressive sur cette neige tout au long du parcours."

Après son titre en super-G la semaine dernière, la reine du ski féminin Mikaela Shiffrin avait décidé de zapper combiné et descente pour mieux se préparer pour le géant des Mondiaux d'Are (Suède).

Pendant ce temps, la Slovaque Petra Vlhova devenait la première skieuse de son pays à décrocher une médaille mondiale individuelle, l'argent sur le combiné vendredi dernier 8 février. Elle a devancé jeudi toutes les spécialistes pour remporter son premier titre de championne du monde, là où elle avait gagné sa première course internationale en décembre 2015.

"Le premier titre pour mon pays" 

La grande brune (1,80 m) a tremblé pendant le passage de l'Allemande Viktoria Rebensburg, meilleur temps de la première manche, qui a dominé la Slovaque sur tous les temps intermédiaires. Mais la championne olympique 2010 a échoué à 14/100e sur la ligne, manquant pour la 6e fois le titre mondial de sa spécialité.

Dans des conditions terribles avec un vent à déboiser les rennes, et une température indigne d'un hiver Scandinave (4°C) qui fait fondre la neige à toute vitesse, Vlhova avait auparavant exulté dans l'aire d'arrivée après avoir repoussé l'Américaine Mikaela Shiffrin, championne olympique de géant en titre, finalement 3e à 38/100e.

"C'est un sentiment très fort pour moi, c'est le premier titre pour mon pays. Aujourd'hui, je montre à tout le monde qui est Petra de Slovaquie!", s'est-elle enthousiasmée en conférence de presse.

La Slovaque Petra Vlhova, championne du monde du slalom géant, le 14 février à Are en Suède.
 Photo: AFP/VNA/CVN

La montée en puissance de Vlhova (23 ans), auparavant uniquement cantonnée au slalom, dessine un duel alléchant avec l'Américaine du même âge.

"Elle me motive beaucoup, elle essaie d'être au top sur toutes les disciplines comme moi, a reconnu Shiffrin. Sa motivation m'inspire. C'est important d'avoir ce genre de compétitrice qui monte le niveau. C'est un combat à chaque course."

Déjà victorieuse de deux géants cette saison, Vlhova a gagné les quatre slaloms de Coupe du monde laissés en route par Shiffrin depuis deux ans. Elle reste loin de l'Américaine au classement général, mais pourrait sérieusement la menacer la saison prochaine, d'autant plus que Vlhova reconnaît avoir prévu d'essayer les épreuves de vitesse l'année prochaine (super-G et descente).

L'ancien coach de Tina Maze

La carrière de la Slovaque a connu un bond avec son entraîneur Italien Livio Magoni, l'ancien coach de la double championne olympique slovène Tina Maze qui la suit depuis trois saisons. Vlhova ne s'entraîne pas avec l'équipe nationale mais au sein d'une équipe privée gérée d'une main de fer par son père Igor, à la tête également d'une entreprise dans le bâtiment.

"C'est un rêve qui devient réalité et cela récompense un immense travail de toute l'équipe, je suis très heureux", s'est félicité ce grand costaud auprès de l'AFP.

"Je suis très content de l'équipe et de l'entraîneur, Livio est un ami de Petra et de la famille", souligne-t-il, alors qu'il est régulièrement en conflit avec la fédération slovaque pour des histoires de financement, et dernièrement pour réclamer une tenue slovaque officielle pour sa fille avant les Mondiaux.

Shiffrin, déjà quadruple championne du monde, a une nouvelle occasion de se parer d'or samedi 16 février sur le slalom, mais elle connaît sa principale adversaire: Petra Vlhova!
 
AFP/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam