05/12/2018 17:58
Les matches de la Coupe du monde 2022 pourraient commencer dès 10h00 du matin (GMT, 11h00 heure française) lors de la phase de poule, s'il y a quatre rencontres dans la même journée, ont annoncé mardi 4 décembre les organisateurs qataris.
>>Mondial-2022: certaines délégations pourraient être hébergées hors du Qatar
>>Mondial-2022 au Qatar : la FIFA pressée de protéger les travailleurs immigrés

Nasser al-Khater, un des hauts dirigeants du comité du Mondial-2022 au Qatar, s'adresse aux reporters à Doha, le 18 mai 2017.
Photo: AFP/VNA/CVN 

"Il y a une proposition pour faire jouer quatre matches par jour, un à 13h00 heure de Doha (10h00 GMT) puis à 16h00, 19h00 et 22h00. Ce sera finalisé avec la FIFA", a expliqué Nasser al-Khater, secrétaire général adjoint du comité organisateur du Mondial-2022, à la télévision qatarie.

"Nous prévoyons actuellement trois matches par jour, mais nous envisageons également d'en organiser quatre par jour car le temps et la température sont cléments et tous les stades sont équipés de climatisation", a-t-il ajouté.

La Coupe du monde qatarie fait face à une double contrainte: le Mondial-2022, le premier organisé en hiver (21 novembre-18 décembre) plutôt qu'en été, ne durera que 28 jours contre 32 habituellement, alors que la FIFA étudie la possibilité de l'extension du nombre de participants de 32 à 48 équipes.

Al-Khater a également précisé que les travaux de construction de quatre des huit enceintes du Mondial seraient achevés d'ici la fin de l'année prochaine: le stade Khalifa, déjà rénové, ainsi que ceux d'Al-Wakrah, d'Al-Bayt et d'Al-Rayyan.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.