25/08/2021 17:31
Les autorités sportives au Brésil et en Argentine entendent faire des qualifications de septembre pour la Coupe du monde au Qatar des "événements-test" pour envisager d'autoriser le public à retourner dans les stades.
>>Copa América : Messi enfin couronné avec l'Argentine en terrassant le Brésil
>>Copa America : le Brésil de Neymar donne rendez-vous à Messi en finale

Les attaquants argentin Lionel Messi (gauche) et brésilien Neymar, lors de la finale de la Copa America, le 10 juillet au Stade Maracana à Rio de Janeiro.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le match entre le Brésil et l'Argentine comptant pour les qualifications de la zone Amérique du sud du Mondial-2022, prévu le 5 septembre à Sao Paulo, devrait pouvoir se tenir devant 12.000 spectateurs, a indiqué mardi 24 août le secrétariat d'État des Sports de l'État de Sao Paulo dans un communiqué.

En Argentine, c'est la réception de la Bolivie le 9 septembre qui pourra se jouer avec une jauge de 30%, soit environ 20.000 spectateurs dans le stade Monumental de Buenos Aires.

L'expérience pilote "permettra d'évaluer la manière dont les protocoles seront mis en œuvre", en vue d'organiser un retour progressif dans les stades pour les championnats locaux, a déclaré le ministre du Tourisme et des Sports argentin, Matias Lammens, lors d'une conférence de presse. Les rencontres se disputent à huis clos dans tout le pays depuis 15 mois.

Au Brésil, les retrouvailles éventuelles entre Lionel Messi et Neymar, qui sont désormais coéquipiers au Paris Saint-Germain, servira "d'événement-test" dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et pour encourager la vaccination.

"Ne seront autorisés dans le stade que des fans ayant présenté un test négatif réalisé moins de 48 heures avant le match. Après le match, tous les spectateurs seront suivis et accompagnés pendant quinze jours", est-il ajouté dans le communiqué.

Ce sera le premier "clásico" sud-américain depuis la victoire de l'Argentine de Messi contre le Brésil de Neymar en finale de la dernière Copa América, en juillet, à huis-clos dans le Maracana à Rio de Janeiro (1-0).

Ce sera également le premier match de football en présence de public depuis un an et demi à Sao Paulo.

Une forte incertitude plane cependant sur la tenue de ces rencontres qualificatives.

Mardi 24 août, les clubs anglais ont décidé de ne pas laisser certains de leurs joueurs étrangers disputer les matches internationaux de septembre dans des pays à fort risque de contamination au COVID-19, pour leur éviter dix jours de quarantaine imposés au retour par le gouvernement anglais.

La mesure concerne environ 60 joueurs de 19 clubs de Premier League qui devaient se rendre dans 26 pays. Le Brésil et l'Argentine figurent sur la liste rouge des autorités britanniques et les règles actuellement en vigueur stipulent que toute personne revenant d'un de ces pays doit impérativement s'isoler pendant dix jours dans un hôtel choisi par le gouvernement, quelque soit son statut vaccinal.

Le Brésil serait ainsi privé de titulaires en puissance tels que Allison, Fabinho et Roberto Firmino (Liverpool), Thiago Silva (Chelsea) ou Gabriel Jesus et Fernandinho (Manchester City), voire Richarlison (Everton).

L'Argentine serait privée de ses Spurs : Cristian Romero et Giovani Lo Celso (Tottenham).

Avec déjà plus de 931.000 cas et 36.770 décès enregistrés par les autorités sanitaires, Sao Paulo, qui compte 12 millions d'habitants, est la métropole brésilienne la plus touchée par le coronavirus.

Les autorités locales de Sao Paulo ont aussi maintenu au calendrier le Grand Prix de Formule 1 du Brésil, sur le circuit d'Interlagos (5-7 novembre), et fixé la jauge à environ 60.000 spectateurs.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Un stupa centenaire révèle la culture de l’ethnie Lào Le stupa Muong Và, patrimoine culturel de 400 ans de la province montagneuse de Son La (Nord), a longtemps été considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture reliant le passé au présent tout en défendant les valeurs spirituelles uniques.