14/12/2018 22:40
Une "majorité" de fédérations soutient le projet de Coupe du monde à 48 pays dès 2022 au Qatar, au lieu de 32, a assuré le président de la FIFA Gianni Infantino jeudi 13 décembre, questionnant toutefois la faisabilité de cette proposition.
>>Mondial-2022: pas question de partager la compétition, assure le Qatar
>>Mondial-2022 au Qatar: le coup d'envoi des matches dès 10h00 du matin?

Le président de la FIFA Gianni Infantino en conférence de presse à Doha, le 13 décembre. Photo: AFP/VNA/CVN

"Jusque là, une majorité (de fédérations) est en faveur car 16 équipes de plus qui participent, cela ne signifie pas seulement 16 équipes de plus avec la fièvre du Mondial, mais aussi 16 équipes de plus en droit de rêver", a dit Infantino en conférence de presse, à l'issue de trois jours de sommet exécutif de la FIFA à Doha. "Est-ce faisable ou non, c'est la question", a-t-il ensuite tempéré.

Les contraintes sont en effet nombreuses: le Mondial-2022 ne compte que 28 jours, contre 32 habituellement, et le Qatar est au centre d'une crise diplomatique majeure avec certains de ses voisins, Arabie saoudite en tête, ce qui complique la possibilité d'organiser des matches dans les pays limitrophes, une solution évoquée aux défis logistiques du Mondial à 48.

"Nous discutons de tout, mais nous n'avons rien décidé de concret pour le moment", a ajouté le président de la FIFA. La décision finale sur le projet sera prise en mars.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.