20/06/2018 15:03
Les quatre représentants arabes en Coupe du monde 2018 de football en Russie (14 juin-15 juillet), l'Égypte, le Maroc, la Tunisie et l'Arabie saoudite, ont raté leurs débuts dans la compétition, se faisant battre tous dès leur entrée en lice dans cette 21e édition.
>>La passion carabinée des supporters vietnamiens à Hanoï
>>Mondial: le président Sall en Russie pour assister au premier match de l'équipe du Sénégal

Mohamed Salah (centre) n'a pu que sauver l'honneur de l'Égypte sur penalty, lors de la 2e défaite de suite du Mondial-2018 contre la Russie, le 19 juin.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

En match d'ouverture, l'Arabie saoudite a bu le calice jusqu'à la lie en s'inclinant lourdement jeudi dernier 14 juin au stade Loujniki de Moscou face au pays hôte, la Russie sur le score sans appel de 5 à 0.

Une défaite qui a suscité beaucoup d'interrogations et a fait réagir le président de la Fédération saoudienne Adel Ezzat, qui n'avait pas hésité à pointer du doigt certains joueurs "qui devront rendre des comptes", selon ses propos.

L'Arabie saoudite, dont il s'agit de la 5e participation au Mondial, est appelée à réagir mercredi 20 juin face à l'Uruguay pour éviter la désillusion de l'élimination précoce du tournoi.

L'Égypte et le Maroc, qui effectuaient leurs débuts samedi 16 juin, se sont inclinés cruellement face respectivement à l'Uruguay et l'Iran, sur le même score (1-0). L’Égypte a craqué à la 89e minute de jeu, concédant une défaite amère pour son premier Mondial depuis 28 ans. Puis, les Pharaons ont encaissé leur deuxième défaite de suite dans la Coupe du Monde contre l'équipe hôte de Russie (3-1) le 19 juin à Saint-Pétersbourg, synonyme d'élimination.

Le Maroc, dirigé par l'ancien entraîneur de l'USM Alger, Hervé Renard, a chuté dans le temps additionnel sur un but contre son camp de l’attaquant Aziz Bouhaddouz (90e+5). Les Lions de l'Atlas n'ont pas été épargnés par le calendrier puisqu'ils affronteront mercredi 20 juin à Moscou le Portugal de Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé lors du derby ibérique face au voisin espagnol (3-3).

La sélection tunisienne n'est pas en reste, puisqu'elle a pêché par un manque de concentration fatal qui lui a coûté cher lundi soir 18 juin face à l'Angleterre (2-1), quand elle a concédé un but dans le temps additionnel.

À l'instar des trois autres sélections arabes, la Tunisie devra faire face à un gros morceau pour son deuxième match, quand elle défiera samedi prochain 23 juin la Belgique, large vainqueur lundi 18 juin face au Panama (3-0).

La sélection algérienne, qui a échoué à se qualifier pour le Mondial 2018, était le seul représentant arabe lors des deux dernières éditions de la Coupe du monde: en 2010 (Afrique du Sud) et en 2014 (Brésil).

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.