18/06/2018 10:01
Première déflagration au Mondial-2018. L'Allemagne, championne du monde en titre, s'est inclinée face au Mexique (1-0), dimanche 17 juin à Moscou, pour son entrée dans la compétition. Et le Brésil a buté sur la Suisse (1-1) malgré la titularisation de Neymar.
>>Mondial-2018: Ronaldo marque dans quatre Coupes du monde consécutives
>>Égypte - Uruguay 0-1: "On voulait éviter tout risque avec Mohamed Salah"

L'attaquant mexicain Hirving Lozano (gauche) exulte après son but contre l'Allemagne lors du Mondial, le 17 juin à Moscou.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

L'ailier du PSV Eindhoven Hirving Lozano (35e) a inscrit l'unique but de match pour créer la plus grosse surprise de la Coupe du monde russe devant le nul de l'Argentine de Lionel Messi face à l'Islande (1-1) la veille.

L'Allemagne, qui avait gagné ses matches inauguraux lors des sept derniers Mondiaux, devra rapidement digérer la désillusion avant d'affronter la Suède et la Corée du Sud, les deux autres équipes du groupe  F, qui restent théoriquement à sa portée.

Marquez, 3e joueur à disputer cinq Mondiaux

Le Mexicain Rafael Marquez, entré en jeu à la 74e minute de la victoire face à l'Allemagne (1-0), est devenu le troisième joueur à disputer cinq Coupes du monde. Le défenseur de 39 ans rejoint son compatriote Antonio Carbajal (1950,
1954, 1958, 1962, 1966) et l'Allemand Lothar Matthius (1982, 1986, 1990, 1994 et 1998). "Je n'ai pas pensé à ça, a-t-il modestement réagi. Je voulais aider mon équipe, car on était dans une mauvaise passe, avec beaucoup de pression".

L'ancien joueur de Monaco et du FC Barcelone, qui a porté les couleurs du Mexique lors des Mondiaux 2002, 2006, 2010, 2014 et 2018, a savouré le fait d'avoir "battu un grand rival, l'actuel champion". "Nous sommes très motivés à continuer sur cette voie. On a eu de très bonnes opportunités dont on n'a pas profité pour aggraver le score. Mais un but suffisait, nous avons souffert mais nous avons la victoire", a dit Marquez, qui compte désormais 144 sélections avec "El Tri".

Le Brésil et la Suisse font match nul

L'attaquant vedette du Brésil Neymar (centre) lors du match contre la Suisse, le 17 juin à Rostov.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Le Brésil et la Suisse ont fait match nul (1-1) dimanche 17 juin à Rostov-sur-le-Don, pour l'entrée en lice attendue de la Seleçao dans le Mondial-2018. Steven Zuber a répondu de la tête (50e) à une frappe à 25 mètres signée Philippe Coutinho (20e), dans un match où les partenaires de Neymar, bien titularisé après son retour de blessure, ont peu à peu laissé les Helvètes se remettre en ordre de marche.

Blessé au pied à la fin du mois de février, l'attaquant-vedette de la Seleçao et du Paris SG n'a depuis joué que deux morceaux de match, face à la Croatie puis l'Autriche en préparation de cette Coupe du Monde au début du mois de juin.

Philippe Coutinho a fait son apparition dans le classement des buteurs avec une prodigieuse frappe de l'extérieur de la surface, dimanche 17 juin à Rostov-sur-le-Don. Malgré cette prouesse, Coutinho n'a pas pu empêcher la contre-performance de son équipe, tenue en échec par la Suisse (1-1).

Il était très attendu mais Neymar devra lui encore attendre pour faire son entrée au classement, toujours dominé par Cristiano Ronaldo et ses trois buts. Le Suisse Steven Zuber, le Serbe Aleksandar Kolarov et le Mexicain Hirving Lozano se sont également distingués, alors que le Français Paul Pogba disparaît, son but ayant finalement été retiré et converti en but contre son camp.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.