25/02/2018 16:46
S'il fallait donner une raison de plus aux supporters marseillais pour s'enflammer pour le PSG-OM de dimanche soir 25 février, la voici : Monaco a calé à Toulouse samedi 24 février (3-3) et offre la possibilité à Marseille de s'emparer de la deuxième place de Ligue 1 en cas d'exploit au Parc des Princes.
>>Ligue 1 : Marseille conforte sa place sur le podium, Lyon s'en éloigne
>>Ligue 1 : Paris se rassure, Saint-Étienne se donne de l'air

Monaco et Thomas Lemar ont été accrochés à Toulouse, après avoir concédé un penalty transformé par Andy Delort, le 24 février. Photo : AFP/VNA/CVN

Avec ce résultat nul, les Monégasques (2es, 57 pts) n'ont en effet que deux petits points d'avance sur les Marseillais (3es, 55 points) avant le clasico très attendu à Paris en clôture de la 27e journée. Monaco a été puni par un but de Yaya Sanogo (87e minute) au terme d'un match aussi rythmé que disputé.

Les hommes de Leonardo Jardim ont pourtant mené au score une grande partie de la rencontre grâce à un doublé de Rony Lopes (8e, 47e), puis un but de Stevan Jovetic (72e). Mais les Toulousains ont eu le mérite de ne jamais lâcher grâce à Ibrahim Sangaré (24e) et Andy Delort (78e) sur penalty.

Ce penalty pour une faute contestable de Kamil Glik sur Sanogo a suscité l'ire des Monégasques après la rencontre. Le défenseur Andrea Raggi s'est emporté devant les caméras de télévision, tandis que son entraîneur a réclamé l'instauration de l'arbitrage vidéo en Ligue 1.

"Les joueurs sont très fâchés et c'est pour ça que je vais dire une nouvelle fois que je suis très en faveur de l'arbitrage vidéo car cela va permettre à tout le monde de mieux respecter les autres. Avec l'arbitrage vidéo, Monaco aurait quatre points (de plus) sur ces derniers matchs", s'est exclamé Jardim.

Lille au fond du trou

À domicile, le Losc a craqué contre Angers (2-1) et se retrouve 19e de Ligue 1, en position de relégable. Les hommes de Christophe Galtier pensaient pourtant avoir arraché le nul grâce à la tête de Nicolas Pepe (88e), mais Toko Ekambi a inscrit un doublé en faveur des Angevins (72e, 89e).

Lille va décidément très mal. L'écart est béant entre les ambitions du début de saison et les résultats, piteux. Tout cela alors que la situation financière du club pose question, sur fond de bras de fer judiciaire avec l'ex-entraîneur Marcelo Bielsa et de mise en garde de la DNCG, le gendarme financier du foot français, qui réclame de nouvelles garanties aux dirigeants lillois sous peine de sanctions.

Dans les autres rencontres, Amiens est allé gagner à Nantes (1-0), un succès qui pourrait s'avérer précieux pour le maintien et coûteux dans la lutte des Canaris pour la 5e place, tandis que Rennes, toujours 7e, peut regarder vers le haut du tableau grâce à sa victoire sérieuse contre Troyes (2-0). La 27e journée va se conclure en beauté avec deux affiches dimanche 25 février : le derby Lyon-Saint-Étienne (17h00) et le duel entre le PSG et l'OM (21h00).

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.