21/12/2021 22:48

>>Omicron, largement majoritaire aux États-Unis, continue de déferler sur le monde
>>L'UE autorise le vaccin Novavax, avertissements face à Omicron

La société américaine de biotechnologie Moderna a annoncé lundi 20 décembre que les données préliminaires suggéraient que son injection de rappel contre la COVID-19 semblait renforcer les niveaux d'anticorps contre la souche Omicron du coronavirus. La dose de rappel actuellement autorisée, qui contient 50 microgrammes de l'ARNm-1273 utilisé dans le vaccin anti-COVID de Moderna, est parvenue à multiplier par environ 37 les niveaux d'anticorps neutralisants contre Omicron par rapport aux niveaux pré-rappel. Une dose de rappel de 100 microgrammes a quant à elle multiplié par 83 les niveaux d'anticorps neutralisants, a déclaré l'entreprise dans un communiqué. La dose de rappel de 100 microgrammes est "généralement sûre et bien tolérée", a indiqué Moderna, ajoutant que les effets indésirables étaient cependant légèrement plus fréquents avec la dose de 100 microgrammes qu'avec la dose autorisée de 50 microgrammes. Pour faire face au variant Omicron, qui est hautement transmissible, Moderna continuera à développer une dose de rappel spécifiquement dirigée contre cette souche, et s'efforcera de procéder au plus vite aux tests cliniques au cas où cette dose deviendrait nécessaire à l'avenir, a déclaré le PDG de Moderna Stéphane Bancel. Le variant Omicron, qui est potentiellement encore plus contagieux que le Delta, a déjà été trouvé dans au moins 47 États américains depuis que le premier cas du pays a été détecté en Californie le 1er décembre.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Hanoï : Ba Vi booste son tourisme vert En vue de développer un tourisme vert et sûr, le district de Ba Vi, Hanoï, met à son avantage ses potentialités naturelles et humaines afin de devenir une destination incontournable du Nord du Vietnam.