18/08/2021 21:46
Le 17 août, Modern Diplomacy a publié un article évaluant l'approche et les initiatives du Vietnam dans le domaine de la sécurité maritime.
>>Sécurité maritime : la presse tchèque souligne le rôle du Vietnam
>>L'opinion russe sur les propositions du Vietnam pour répondre aux défis de la sécurité maritime
>>Un expert britannique apprécie le discours du PM sur la sécurité maritime
>>Des experts italiens apprécient l'initiative du Vietnam sur la sécurité maritime

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a prononcé un discours lors du débat ouvert de haut niveau en ligne du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur la sécurité maritime, le 9 août dernier.
Photo : VNA/CVN

L'article du professeur indien Pankaj Jha (http://Evaluating Vietnam’s Approach and Initiatives in Maritime Security) a fourni une analyse détaillée sur le contenu du discours du Premier ministre Pham Minh Chinh lors du débat ouvert de haut niveau en ligne du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur la sécurité maritime le 9 août dernier.

Selon l’auteur, dans son intervention qui a duré un peu plus de sept minutes, le Premier ministre Pham Minh Chinh a soulevé des questions très pertinentes sur la création d'une conscience maritime au niveau international. Il a déclaré qu'avec l'augmentation des tensions maritimes et de nouveaux types de défis, il est nécessaire d'instaurer la confiance et des efforts concertés pour résoudre les problèmes maritimes imminents. Il a également affirmé qu'il est nécessaire d'assurer la paix et la tranquillité dans le domaine maritime et de développer une architecture pour l'exploitation des ressources marines de manière durable.

L'un des aspects importants qu'il a soulevés dans son discours était lié à la fusion de mécanismes et d'initiatives internationaux pour promouvoir l'architecture régionale de sécurité maritime sous les auspices de l'ONU et le développement de structures de partage d'informations et d'expériences, a indiqué l’article.

Pham Minh Chinh a fait allusion à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM) et a déclaré que tous les différends maritimes devraient être réglés conformément aux dispositions du droit international, a-t-il ajouté.

Selon l’article, le Vietnam a travaillé assidûment pendant sa présidence de l'ASEAN en 2020 où il a promu l'ordre du jour sous les auspices de l'organisation régionale et a tenté de réunir les pays de l'ASEAN et la Chine pour envisager de mettre en œuvre la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) ainsi que la finalisation des négociations concernant l'adoption du projet de Code de conduite (COC) en Mer Orientale.

Le Premier ministre vietnamien a déclaré qu'il est dans l'obligation de tous les membres des Nations Unies de respecter leurs obligations juridiques tout en respectant la souveraineté et les intérêts légitimes des États riverains et que la reconnaissance des processus diplomatiques et juridiques nécessaires pour résoudre les différends est également requise, a rappelé l’auteur, estimant que le discours du chef du gouvernement vietnamien sur les faits et les demandes pressantes avait été très apprécié.

Le professeur Pankaj Jha a indiqué que l'aspect le plus important du discours du dirigeant vietnamien était qu'il avait utilisé les mots justes et une approche mature pour parler de tous les défis du domaine maritime sans causer de tensions.

Selon lui, étant donné que le Vietnam a pris l'initiative de relever les défis concernant la Mer Orientale, les attentes ont augmenté quant au rôle constructif du Vietnam dans le règlement général du différend concernant cette zone maritime.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Des bulles touristiques dans le Sud Vietnam L’épidémie de COVID-19 étant désormais sous contrôle, le tourisme revit à Hô Chi Minh-Ville. Après des circuits fermés vers Cu Chi et Cân Gio, en banlieue de la ville, c’est maintenant toute la région du Sud qui se rouvre aux touristes saigonnais.