10/04/2016 00:24
En 2015, un budget exceptionnel de 5.300 milliards de dôngs a été voté par le Comité permanent de l’Assemblée nationale pour développer les régions montagneuses. Cette enveloppe est destinée à aider les habitants à créer une activité économique et à améliorer leur niveau de vie.
>>Découvrir la culture et les spécialités des montagnes du Nord à Hanoi
>>Perfectionner les politiques pour les ethnies minoritaires

De nombreuses entreprises ont investi dans les provinces montagneuses et le niveau de vie des habitants s’est nettement amélioré.
Photo : Van Duc/VNA/CVN

La province de Bac Giang (Nord) a su utiliser à bon escient ses ressources financières. Chu Quy Minh, vice-président du Comité provincial des ethnies, précise : «Nous avons concentré nos ressources pour développer l’agriculture et avons misé sur la production marchande en exploitant tous les atouts locaux. Pour y parvenir, un réaménagement régional a été effectué. La province a aussi beaucoup investi dans l’industrie, les métiers artisanaux et le commerce».

Répondant à l’appel du gouvernement, de nombreuses entreprises ont investi dans les provinces montagneuses et le niveau de vie des habitants s’est nettement amélioré. La Société d’import-export Lôc Huong par exemple a choisi d’exporter les pommes docynia indica cultivées par les minorités ethniques des deux provinces de Yên Bai et de Son La (Nord).

Sa directrice générale Nguyên Thi Thanh Huong indique : «Nous avons expliqué aux habitants comment cultiver et conserver leurs produits après la récolte. Nous leur avons aussi accordé des aides financières pour qu’ils puissent se doter de machines capables de transformer les pommes docynia indica en produits destinés à l’exportation».

La société Mr Sach commercialise des produits bio sur les marchés de Hanoi et travaille depuis quelques années avec les agriculteurs des provinces de Hoa Binh, Bac Giang et Bac Ninh (Nord). Si proposer les spécialités des régions montagneuses à la clientèle est une idée intéressante, sa mise en place se heurte à de nombreuses difficultés.

Son directeur marketing, Nguyên Quang Minh, observe : «Acheminer les fruits et légumes à partir de ces régions lointaines et reculées est le problème le plus lourd. Une grande partie des produits arrive abimée à Hanoi car le transport est très long. Demander aux agriculteurs de changer leurs méthodes de culture et d’élevage est aussi compliqué. C’est pourquoi nous avons fait appel aux autorités locales et au centre de culture et d’élevage de la localité pour les sensibiliser à produire “propre”. Petit à petit, ils changent leurs habitudes».

Pour soutenir le développement économique des régions montagneuses et renforcer les subventions publiques, le gouvernement a aussi sollicité l’aide des organisations étrangères et des entreprises.

En janvier dernier, lors de la conférence sur la promotion de l’investissement et l’aide publique au développement pour les régions montagneuses du Vietnam, période 2016-2020, 182 ONG et entreprises vietnamiennes et étrangères ont répondu favorablement et promis de débloquer 204,4 millions de dollars.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.