16/02/2021 15:52
Une fois approuvé, le projet de la planification du delta du Mékong pour la période 2021-2030 et vision 2050 servira de base pour la distribution et la mobilisation des ressources d’investissement.
>>Développer le delta du Mékong en s’adaptant au changement climatique
>>Le delta du Mékong fait face à l'intrusion saline grave

L'érosion marine et l'érosion fluviale menacent gravement le delta du Mékong. Photo : VNA/CVN

Le projet, dont le but est de faire d’ici 2050 du delta une région ayant un bon niveau de développement, a fait l'objet d'une large consultation de l’opinion publique.

Trân Quôc Phuong, vice-ministre du Plan et de l’Investissement - l’organe a publié le projet de la planification du delta du Mékong pour la période 2021-2030 et vision pour 2050, a affirmé que le projet définissait trois points de vue principaux.

Le premier est de respecter le fonctionnement naturel de l'écosystème et de s'adapter activement au changement climatique, de considérer l'eau salée et l'eau saumâtre comme des ressources naturelles pour le développement, au lieu d'intervenir profondément dans la loi de la nature, endommageant l'environnement et les écosystèmes.

Le second est de considérer le changement climatique comme un défi, mais aussi une opportunité pour changer les modèles de production, de réorganiser l'espace de développement de la région de manière efficace et durable.

Enfin, il s'agit de changer la pensée sur la sécurité alimentaire. Le développement d’une agriculture de qualité combinée aux services, à l'écotourisme et à l'industrie, en mettant l'accent sur l’industrie de transformation, améliore la valeur et la compétitivité des produits agricoles.

Une fois approuvée, la planification  sera la base pour distribuer et mobiliser des ressources d'investissement et de développement d'une manière uniforme, synchrone et très efficace. Cela contribuera à un développement durable de la région s'adaptant au changement climatique, a souligné M. Phuong.

Exprimant le soutien des Pays-Bas, l'ambassadrice Elsbeth Akkerman a déclaré que le Vietnam et les Pays-Bas étaient l'un des pays les plus touchés par le changement climatique. Par conséquent, les deux gouvernements devraient continuer à se coordonner et proposer des solutions appropriées au changement climatique, en particulier dans le delta du Mékong.

Pour mettre en œuvre efficacement le plan, l'ambassadrice Elsbeth Akkerman a estimé que dans le contexte de ressources financières limitées, le gouvernement vietnamien devrait financer une partie de capitaux, tout en jouant le rôle principal et appelant aux fonds et à l'aide pour le développement durable du monde.

En outre, le gouvernement cherchera des fonds d'investissement privés et établira des partenariats public-privé pour la mise en œuvre du projet.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.