18/09/2018 23:54
Le ministère de la Police a annoncé mardi soir 18 septembre la mise en instruction de l’affaire pénale de "violation des réglementations de l’État relatives à la gestion et à l’utilisation des biens publics causant leur perte et leur gaspillage" impliquant Phan Van Anh Vu ainsi que des organisations et d’autres individus à Hô Chi Minh-Ville.
Le ministère de la Police a également annoncé la mise en examen de différentes personnes impliquées dans les infractions commises dans les projets liés à Phan Van Anh Vu dans la ville de Dà Nang (Centre). 

S’agissant de l’affaire pénale de "violation des réglementations de l’État relatives à la gestion et à l’utilisation des biens publics causant leur perte et leur gaspillage" à Hô Chi Minh-Ville, le ministère de la Police a décidé de mettre en examen quatre personnes domiciliées dans la mégapole du Sud, de leur appliquer l’interdiction de quitter le domicile et des mandats de perquisition. 

Nguyên Huu Tin, né en 1957, ancien vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville. Photo: Vneconomy/CVN

Il s’agit de Nguyên Huu Tin (né en 1957, ancien vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, domicilié dans le quartier de Ben Nghe du 1er arrondissement); Dào Anh Kiêt (né en 1957, ancien directeur du Service des Ressources naturelles et de l’Environnement de Hô Chi Minh-Ville, domicilié dans le 7e quartier de l’arrondissement de Phu Nhuân); Lê Van Thanh (né en 1962, chef adjoint du bureau du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, domicilié dans le 4e quartier du 3e arrondissement); Nguyên Thanh Chuong (né en 1974, chef de la gestion urbaine, bureau du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, domicilié dans le quartier de Dong Hung Thuan du 12e arrondissement). 

S’agissant des infractions commises dans les projets liés à Phan Van Anh Vu dans la ville de Da Nang, le ministère de la Police a décidé de mettre en examen et en détention provisoire deux personnes et de leur appliquer des mandats de perquisition pour “Violation des règles relatives à la gestion des fonds de terre”, selon l’article 229 du Code pénal e 2015. Il s’agit de Dào Tan Bang (né en 1975, ancien chef adjoint du bureau du Comité populaire de la ville de Da Nang, secrétaire du Comité du Parti au sein du bloc des zones industrielles de Da Nang, domicilié dans le quartier de Thanh Binh, arrondissement de Hai Chau, ville de Da Nang); Nguyên Viet Vinh (né en 1975, ancien chef de la gestion urbaine du Comité populaire de Da Nang, directeur de l’Autorité portuaire sur la voie navigable, domicilié dans le quartier d’An Hai Bac, arrondissement de Son Tra, ville de Da Nang). 

Dans cette même affaire, le ministère de la Police a décidé de mettre en examen deux autres personnes, de leur appliquer l’interdiction de quitter le domicile et des mandats de perquisition pour “Violation des rèlges relatives à la gestion des fonds de terre”, selon l’article 229 du Code pénal de 2015. 

Il s’agit de Nguyên Van Can (né en 1954, ancien chef du bureau du Comité populaire de Dà Nang, domicilié dans le quartier d’An Hai Bac, arrondissement de Son Tra, ville de Da Nang); Phan Xuan It (né en 1954, ancien chef adjoint du bureau du Comité populaire de Dà Nang, domicilié dans le quartier de Khue Trung, arrondissement de Câm Le, ville de Da Nang). 

Le même jour, le Parquet populaire suprême a approuvé les décisions susmentionnées.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang