27/06/2022 20:16
Les autorités japonaises ont mis en garde lundi 27 juin contre une possible pénurie d'électricité, alors que le pays subit des températures record et que Tokyo vient de vivre la saison des pluies la plus courte de son histoire.
>>États-Unis : une nouvelle vague de chaleur se dirige vers l'Est
>>La France passe le pic de la canicule en dépassant les 40°C dans le Sud-Ouest
>>La canicule atteint un pic dans le Sud de l'Europe

Dans le quartier tokyoïte de Ginza, le 26 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous demandons au public de réduire sa consommation d'énergie en début de soirée", quand les réserves d'électricité sont au plus bas dans le grand Tokyo, a déclaré lundi 27 juin le secrétaire général adjoint du gouvernement nippon, Yoshihiko Isozaki.

Un risque de pénurie d'électricité a été aussi annoncé ultérieurement pour mardi 28 juin à la même plage horaire.

Le gouvernement a cependant enjoint aux habitants de prendre les mesures nécessaires pour se protéger de la chaleur et éviter l'insolation. Des températures atteignant les 35°C sont annoncées lundi 27 juin sur la capitale japonaise, où le mercure ne devrait pas redescendre sous les 34°C avant dimanche prochain 3 juillet , selon l'Agence météorologique japonaise (JMA).

Et alors que la saison des pluies devrait normalement battre son plein dans une grande partie du Japon, la JMA a déclaré que celle-ci avait pris fin lundi 27 juin dans la région du Kanto, où se trouve Tokyo. Il s'agit de la fin la plus précoce de la saison des pluies - 22 jours plus tôt que la normale - depuis que le Japon a commencé à relever des données comparables en 1951.

La saison des pluies s'est aussi terminée lundi 27 juin dans le Centre du Japon et une partie de l'île de Kyushu (Sud-Ouest), établissant également un record.

Dimanche 26 juin, le thermomètre a atteint 40,2°C dans la ville d'Isesaki, à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo, soit la plus haute température jamais enregistrée au Japon au mois de juin.

"Juste après la saison des pluies, beaucoup de gens ne sont pas encore habitués à la chaleur et présentent un risque plus élevé d'insolation", a prévenu la JMA.

Selon les scientifiques, les vagues de chaleur record qui sont régulièrement enregistrées dans le monde entier depuis plusieurs années sont liées au réchauffement climatique. La température moyenne de la planète a déjà augmenté d'un peu plus d'un degré Celsius par rapport à celle de l'ère préindustrielle, et la décennie 2011-2020 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis la tenue de statistiques en la matière.

Le Japon, troisième économie mondiale, vise à atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050 mais il dépend encore très largement à l'heure actuelle de ses importations d'énergies fossiles, gaz naturel et charbon en  tête.
 
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Le tourisme aspire à accueillir cinq millions de visiteurs étrangers en 2022 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam (VNAT), au cours des sept premiers mois de l'année, le tourisme national a enregistré un taux de croissance mensuel moyen de 62%.