28/09/2016 22:46
À Hanoï, le projet du stationnement alterné des voitures est mis en œuvre. Mais beaucoup de riverains pensent que leurs rues et leurs trottoirs sont trop étroits pour le stationnement de voitures.
Stationnement du côté des numéros pairs le long de la rue Trân Quôc Toan, Hanoi.
Photo : Dang Son/VNA/CVN

Le stationnement alterné des voitures est mis en œuvre de manière expérimentale dans quelques rues de Hanoï comme Da Tuong, Trân Quôc Toan, Nguyên Gia Thiêu… sous la gestion de l’agence d'exploitation de stationnement de Hanoï. Concrètement, les journées paires (ex : 2 septembre, 20 octobre…), le stationnement se fait du côté des numéros pairs des maisons de la rue. Et du côté impair les journées impaires.

Qu’en pensent les riverains ? 

Trân Long, un commerçant dans la Nguyên Gia Thiêu, voit cette nouveauté plutôt d’un bon œil : «Je suis d’accord avec cette option du gouvernement. Cependant, la ville doit promulguer des mécanismes de supervision».

D’autres pensent qu’il sera très difficile de mettre en œuvre ce projet, principalement parce que les rues sont trop étroites et rapidement congestionnées. De plus, il y existe beaucoup de magasins, d’hôtels, de restaurants, et les  trottoirs sont surchargées de motos.

Face à cette réalité, il  faudrait examiner la situation dans chaque rue. Par ailleurs, les cadres de la ville devront aller à la rencontre des riverains pour les informer et recueillir leur approbation.

Le président de l’Association de transport du Vietnam, Nguyên Van Thanh, remarque : «Les rues sont surchargées et les trottoirs sont  devenus des parkings illégaux, ce qui rend la circulation parfois difficile. Depuis longtemps, les dirigeants de la ville se concentrent seulement sur l’investissement dans les infrastructures, la planification des parkings urbains est oubliée. Il est nécessaire que les organismes de l’État examinent consciencieusement la situation réelle des rues afin de choisir des  mesures convenables».

Le directeur adjoint du Département des transports de Hanoï Hà Huy Quang observe : «Le stationnement alterné des voitures  a apporté des résultats positifs à Hô Chi Minh–Ville, à Dà Nang et dans d’autres villes du monde».

Selon des policiers en poste à des carrefours de Hanoï comme Trân Hung Dao-Phô Huê et Hai Bà Trung-Hàng Bài, «le nombre de voitures dans les rues de la ville augmente de plus en plus, avec comme conséquence des embouteillages. Le stationnement alterné contribuera à diminuer la congestion dans la capitale. Mais, sa mise en œuvre rencontrera des difficultés, il faut donc l’élargir avec prudence».

Diêu Thúy/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.