16/09/2016 19:44
C’est officiel : le projet d’enseignement du coréen au Vietnam est mis en œuvre cette année scolaire dans quatre écoles, dont le lycée Viêt Duc (Vietnam-Allemagne), à Hanoï.
>>Enseignement de la langue coréenne dans les collèges vietnamiens

L’ambassadeur Lee Hyuk a donné le premier cours de coréen au lycée Viêt Duc, à Hanoi.
Photo : H.N

Lors de la cérémonie de mise en route du projet d’enseignement du coréen au Vietnam, le 6 septembre au lycée Viêt Duc, l'ambassadeur de République de Corée, Lee Hyuk, a souligné la relation spéciale entre les deux pays. Il a affirmé qu’il se coordonnerait étroitement avec le ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation, le Service de l'éducation et de la formation de Hanoi, ainsi qu’avec les écoles vietnamiennes pour mener à bien ce projet.

Par ailleurs, l’ambassadeur Lee Hyuk et les délégués présents à cette cérémonie ont assisté au premier cours de coréen à l'école Viêt Duc, auquel ont participé une quarantaine de lycéens ainsi que de professeurs vietnamiens et coréens.

D'après Chu Xuân Dung, directeur adjoint du Service de l'éducation et de la formation de Hanoi, durant l'année scolaire 2016-2017, ce projet est mis en œuvre dans quatre écoles de la ville, dont deux lycées et deux collèges.

Le 4 février 2016, le ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation et l’ambassade de République de Corée au Vietnam avaient signé l’Accord sur l’enseignement du coréen dans des écoles vietnamiennes dans le cadre du Projet national de langues étrangères à l’horizon 2020. Cet accord vise à introduire à titre expérimental le coréen dans l'enseignement secondaire au Vietnam, à renforcer les compétences des lycéens en langues étrangères dans le contexte du développement du multilinguisme.

Diêu Thúy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.