10/04/2020 00:17
Pour garantir la sécurité et répondre aux besoins en traitements médicaux de certains patients souffrant de différentes maladies, y compris ceux contaminés par le COVID-19, le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville a autorisé l'hôpital du 2e arrondissement à installer une unité de dialyse dans sa zone d'isolement centralisée.
>>Don de sang : l'inquiétante pénurie à Hô Chi Minh-Ville
>>Vietnam Airlines limite le nombre de passagers sur les vols à destination de HCM-Ville
>>Coronavirus : Hô Chi Minh-Ville crée 62 postes de contrôle routier

Une patiente  dialysée dans la zone d’isolement de l’hôpital du 2e  arrondissement.

Mme P.T.TV. est en dialyse à l'hôpital Hoàn My Saigon (arrondissement de Phu Nhuan), mais habite dans un appartement de l’immeuble Masteri Thao Diên, 2e  arrondissement, où certaines personnes sont infectées par le COVID-19.

Mme V. ne peut pas continuer de suivre cette dialyse dans un hôpital qui ne peut pas organiser une zone de dialyse pour les éventuelles personnes infectées par le COVID-19. Contactant l'hôpital du 2arrondissement, elle a appris que la zone d’isolement centralisée disposait de ce service. "Au début, je m'inquiétais de ne pas pouvoir continuer mes dialyses mais après avoir être soignée ici, je suis rassurée", a-t-elle dit.

Le Dr. Phan Minh Hoàng, vice-directeur de l'hôpital du 2e  arrondissement, a informé qu’en comprenant le besoin de dialyse d'une partie des patients atteints d’insuffisance rénale, son hôpital a ouvert cette salle de dialyse dans la zone d'isolement. Juste après l'évaluation des conditions matérielles et de la sécurité de la dialyse, le Service de la santé a accepté cette proposition.

Selon le Dr Hoàng, la salle de dialyse dans la zone d'isolement est encadrée par deux médecins et quatre aides-soignants, avec deux systèmes mobiles d'OI et quatre appareils d'hémodialyse, répondant aux besoins quotidiens de 16 à 20 patients.

Depuis la mise en place de sa salle de dialyse, l’hôpital a reçu de nombreux patients potentiellement infectés par le COVID-19 (F1, F2, F3) venus des hôpitaux de Thu Duc, de réadaptation et de traitement des maladies professionnelles (8e arrondissement), d’An Sinh et de Hoàn My (arrondissement de Phu Nhuân).

Texte et photo : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Faire de Mui Né une destination de premier rang en Asie-Pacifique d’ici 2030 Se concentrer sur l'amélioration du système d'infrastructures et l'attraction des investisseurs pour faire du site touristique national de Mui Né en une destination de premier rang en Asie-Pacifique d'ici 2030. Tel est l'une des objectifs importants du projet d’"Orientation du développement touristique dans la province centrale de Binh Thuân d’ici 2025 et vision 2030".