03/10/2018 16:27
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo se rendra en République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour discuter de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, a annoncé mardi 2 octobre le département d'État.
>>Les États-Unis renouent le dialogue direct avec la Corée du Nord
>>Pompeo s'entretient de la RPDC avec le ministre japonais des AE

Le dirigeant suprême de la RPDC, Kim Jong Un (droite), et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 9 mai à Pyongyang. 
Photo: Yonhap/VNA/CVN

M. Pompeo rencontrera dimanche 7 octobre le dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong Un, a précisé la porte-parole du département Heather Nauert, lors d'un point-presse. D'après la porte-parole, le chef de la diplomatie américaine se rendra également au Japon, en Corée du Sud et en Chine du 6 au 8 octobre pour informer ces pays de sa visite à Pyongyang.

Notant que M. Pompeo fera ainsi sa quatrième visite en RPDC en moins d'un an, Mme Nauert a affirmé qu'il restait beaucoup d'efforts à faire mais que "nous avons hâte de définir les prochaines étapes de ce dialogue".

Elle a refusé de confirmer que les pourparlers avec la RPDC avaient été interrompus en citant la position de M. Pompeo et du président Donald Trump que pour le moment les États-Unis ne fixeraient pas de calendrier pour les discussions.

Concernant le programme de Mike Pompeo en RPDC, Mme Nauert a précisé que seraient notamment à l'ordre du jour "les garanties sécuritaires", ajoutant que les discussions bilatérales allaient "dans la bonne direction".

La RPDC a demandé samedi aux États-Unis de prendre des mesures pour établir une relation de confiance avant la dénucléarisation. "Sans aucune confiance de la part des États-Unis, il n'y aura pas de confiance dans notre sécurité nationale et dans de telles circonstances, il est hors de question que nous nous désarmions d'abord unilatéralement", a déclaré le ministre des Affaires étrangères de la RPDC, Ri Yong Ho, devant l'Assemblée générale de l'ONU.

La clé de la consolidation de la paix et de la sécurité dans la péninsule coréenne est de mettre pleinement en œuvre la déclaration commune adoptée lors du sommet historique entre le dirigeant suprême de la RPDC et le président américain à Singapour en juin dernier, a souligné M. Ri.

M. Trump a déclaré lundi 1er qu'il rencontrerait sans doute "très bientôt" une nouvelle fois M. Kim. Après la rencontre entre les chefs de la diplomatie des deux pays à l'ONU, le département d'État américain a annoncé la visite de M. Pompeo en RPDC pour discuter du prochain sommet entre les deux chefs d'État.

M. Trump a remercié dans son discours à l'Assemblée générale des Nations unies M. Kim "pour son courage et pour les mesures qu'il a prises", en ajoutant qu'il reste beaucoup à faire et que les sanctions seront maintenues "tant que la dénucléarisation ne sera pas terminée". 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang