13/09/2018 08:46
Le président français Emmanuel Macron a souligné la necessité de renforcer la coopération entre l'Union européenne et les pays de transit et d'origine des migrations pour prévenir les départs meurtriers en mer et apporter une réponse aux drames à répétition en Méditerranée.
>>Macron: "La France n'ouvrira pas de centres" d'accueil pour migrants
>>Migrants: fin de l'odyssée du Lifeline à Malte

Le président français Emmmanuel Macron, le 29 août à Copenhague.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le président français souligne la nécessité de renforcer la coopération pour répondre aux drames migratoires lors d'un entretien téléphonique mardi 11 septembre avec le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a annoncé la présidence française dans un communiqué diffusé mercredi 12 septembre.

Alors que la question des débarquements en Europe a fait au cours de l'été l'objet de nombreuses instrumentalisations politiques, M. Macron a souligné la nécessité de définir sans délai des solutions pérennes, pleinement respectueuses du droit international, du principe de non-refoulement et des principes humanitaires fondamentaux, a indiqué l'Élysée.

MM. Macron et Grandi sont convenus d'un travail conjoint étroit sur ce point dans les prochaines semaines, a fait savoir la présidence française. M. Macron a également regretté la décision américaine de cesser de financer l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dont les services aux plus de 5 millions de réfugiés palestiniens sont indispensables à la stabilité locale et régionale.

Il a marqué l'engagement de la France à contribuer à la réponse collective nécessaire pour aider l'UNRWRA à sortir de cette crise et pour améliorer encore l'efficacité de son action, a ajouté la présidence française.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.