19/08/2019 09:13
L'ONG Proactiva Open Arms a refusé dimanche 18 août l'offre de l'Espagne d'accueillir son bateau transportant une centaine de migrants en Méditerranée, jugeant "absolument irréalisable" de rallier le port proposé à cause de l'"urgence humanitaire".
>>Solution diplomatique mais bloquage politique pour les migrants de l'Open Arms
>>Migrants: la justice autorise l'Open Arms à s'approcher de Lampedusa

Le navire de l'ONG Proactiva Open Arms au large de Lampedusa en Italie, le 17 août. Photo: AFP/VNA/CVN

Le gouvernement espagnol avait proposé plus tôt dans la journée d'accueillir dans le port d'Algésiras, dans l'extrême sud de l'Espagne, le navire de l'ONG Proactiva Open Arms, qui se trouve actuellement face à l'île italienne de Lampedusa, en raison de "la situation d'urgence" à bord et face à "l'inconcevable décision des autorités italiennes de fermer tous leurs ports".

Mais un tel voyage est "absolument irréalisable" pour le bateau, qui a encore à son bord 105 adultes et deux enfants, dont beaucoup sont sur le navire depuis 17 jours, selon Laura Lanuza, porte-parole de Proactiva Open Arms, qui évoque des "conditions intenables".

Face à ce refus de l'ONG, le gouvernement espagnol a fait dimanche soir 18 août une contre-proposition: il lui a proposé un débarquement dans "le port espagnol le plus proche sur sa route vers (les) eaux territoriales" de l'Espagne, qui pourrait se trouver sur les îles Baléares, ont indiqué des sources proches du gouvernement. Elles ont ajouté n'avoir pas encore reçu de réponse de l'ONG.

Des migrants mineurs non-accompagnés débarquent du bateau humanitaire "Open Arms", le 17 août dans le port de Lampedusa, en Italie.
Photo: AFP/VNA/CVN

Dans la soirée, le ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, ministre de tutelle des Garde-côtes italiens, a assuré que ces derniers étaient "prêts à accompagner l'ONG vers le port espagnol, avec tout le soutien technique nécessaire".

Quel que soit le cas de figure, le bateau devrait naviguer encore plusieurs jours. Selon l'ONG, il lui faudrait cinq jours pour parcourir les presque 1.000 milles nautiques jusqu'à Algesiras.

Proactiva Open Arms a donc envoyé une nouvelle "requête urgente" à Lampedusa pour pouvoir y débarquer les migrants, évoquant des conditions psycho-physiques "critiques".

Le ministère espagnol des Affaires étrangères avait également lancé un appel en ce sens aux autorités italiennes, d'autant qu'un accord prévoit de répartir immédiatement ces migrants entre la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne.

Paris a indiqué dimanche 18 août que la France s'était engagée à accueillir 40 migrants de l'Open Arms.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable Pour promouvoir la valeur des ressources de la biodiversité et des paysages naturels, le Parc national de Nui Chua (province de Ninh Thuân) organisent divers types d'écotourisme dans le cadre du développement de l'écotourisme, selon Trân Van Tiêp, directeur adjoint du comité de gestion du Parc.