15/06/2018 10:12
Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a maintenu jeudi 14 juin son rendez-vous vendredi 15 juin à Paris avec le président français Emmanuel Macron malgré les fortes tensions diplomatiques entre les deux pays sur la question des migrants, qui met au défi l'unité de l'Europe.

>>Italie: Salvini en Sicile pour marteler la nouvelle ligne sur l'immigration
>>Malte refuse de recevoir à la demande de l'Italie un navire avec plus de 600 migrants
 

Photo d'archives du président français Emmanuel Macron (gauche) et du chef du gouvernement italien Guiseppe Conte au sommet du G7 au Canada le 9 juin. Photo: AFP/VNA/CVN


L'exécutif italien avait menacé d'annuler ce rendez-vous, faute d'excuses officielles d'Emmanuel Macron.

Celui-ci avait dénoncé mardi 13 juin "la part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien" dans la gestion de l'Aquarius, le navire humanitaire qui a sauvé 629 migrants et que Rome a refusé de laisser accoster. Parmi eux, une majorité de migrants originaires d'Afrique (issus de 23 pays du continent), et plusieurs autres d'Afghanistan, du Pakistan et du Bangladesh, selon Médecins sans Frontières Espagne.

Alors que l'Espagne a accepté d'accueillir le navire en errance, attendu samedi 16 juin à Valence, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a affirmé jeudi 14 juin à son homologue espagnol que la France était prête à accueillir des migrants du navire Aquarius "qui répondraient aux critères du droit d'asile" après examen de leur situation sur place par des agents français, selon un communiqué du Quai d'Orsay.

D'après deux communiqués identiques des gouvernements français et italien, MM. Macron et Conte ont convenu, en raison du sommet européen fin juin à Bruxelles, que des "nouvelles initiatives à discuter ensemble étaient nécessaires", et a confirmé le déjeuner prévu à Paris qui sera suivi d'une conférence de presse conjointe.

"Le président de la République a souligné qu'il n'avait tenu aucun propos visant à offenser l'Italie et le peuple italien", selon ce texte qui, sans formuler d'excuses officielles françaises, joue sur l'apaisement entre les deux parties.

Interrogé par des journalistes avant d'entrer au Palais Madama, siège du sénat italien, M. Conte a déclaré que, "oui absolument", le contentieux est clos, ajoutant que M. Macron "tenait beaucoup à maintenir cette invitation à déjeuner".

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.