24/10/2018 10:57
Le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, a proposé mardi 23 octobre des emplois à ses compatriotes partis dans la caravane des migrants en direction des États-Unis s'ils rentrent au pays, dont ils ont fui violence et pauvreté.
>>Les migrants honduriens vers les États-Unis font une pause au Mexique
>>"Caravane de migrants": des centaines de Honduriens sont entrés illégalement au Mexique

Des migrants honduriens se reposent à Huixtla, dans l'État mexicain du Chiapas, le 23 octobre. Photo: AFP/VNA/CVN

Le chef de l'État a détaillé un plan de 27 millions de dollars pour "le retour sûr" des migrants qui inclut des subsides, des logements, des projets agricoles, du travail dans des chantiers publics, des crédits pour microentreprises et des bourses d'études.

"Nous faisons face à une situation historique qui exige de nous d'agir avec responsabilité et un grand esprit patriotique, il s'agit de vies", a affirmé le dirigeant lors d'une conférence de presse, entouré de ministres et de maires.

Ce plan vise à fournir une aide humanitaire aux migrants qui rentrent afin de "garantir que chaque personne puisse rentrer dans son foyer", a ajouté Juan Orlando Hernandez qui dit pouvoir compter sur l'aide des églises, des entrepreneurs et d'ONG.

Son gouvernement avait accusé l'opposition de soutenir la caravane des migrants, partie le 13 octobre de San Pedro Sula (Nord), pour rendre le pays "ingouvernable".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.