11/03/2018 09:45
La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a récemment participé à la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale "Mon idée pour le français" à Paris.
>>Le français mis en valeur aux JO d’hiver 2018
>>La secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean, aux Jeux Olympiques d’hiver

La secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean (droite), le 14 février à Paris.
Photo : OIF/CVN

En présence des ministres françaises de la Culture, Françoise Nyssen, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, et du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe, des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Baptiste Lemoyne, la cérémonie s’est déroulée le 14 février.

Les conclusions de cette conférence de deux jours - qui a mobilisé les principaux acteurs de la promotion du français à l’international - alimenteront le "Plan d’ensemble pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde".

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean, a salué cette initiative du président Emmanuel Macron vigoureusement pilotée par l’Institut français. "La langue française, à travers la Francophonie, met le monde en réseau parce que nous avons tous à apprendre les uns des autres, dans tous les domaines", a-t-elle déclaré.

Elle a ensuite présenté la richesse et le caractère novateur des actions que mène l’OIF pour promouvoir la langue française : "Tous les programmes que nous déployons sur le terrain montrent que notre choix est judicieux et surtout que les jeunes qui, dans certains de nos pays, représentent plus de 60% de la population, trouvent à s’épanouir, à penser leur avenir en français. Ils apprécient que nous leur apportions des contenus, des concepts et des outils en français. C’est là aussi que se joue l’utilité de la langue et en rétrécir le champ, c’est la fossiliser".

Enjeu de développement durable

Les conclusions de la conférence "Mon idée pour le français" alimenteront le "Plan d’ensemble pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde".
Photo : OIF/CVN

Adama Ouane, l’administrateur de l’OIF, a également participé à la table-ronde "La langue française et le plurilinguisme demain, enjeu de développement durable”. Il a particulièrement insisté sur l’importance de l’éducation bi-plurilingue, à la lumière de l’Initiative ELAN (École et langues nationales) qui bénéficie du financement de l’Agence française de développement (AFD). Son "idée pour le français" est de "faire passer à l’échelle globale les expérimentations réussies en matière éducative".
 
C’est là l’objectif du programme que l’OIF est en train de mettre en place pour un enseignement à grande échelle et de qualité du et en français dans les pays de la Francophonie, avec l’ensemble des parties prenantes, et qui nécessite des financements conséquents pour avoir de réels impacts.   
                             
OIF/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.