18/08/2018 19:12
Cent vingt-deux tortues marines, dont la majorité appartiennent à une espèce menacée d'extinction, ont été trouvées mortes sur des plages de Puerto Arista, dans le Sud de l'État mexicain du Chiapas, sans que l'on connaisse les causes de leur mort, ont annoncé les autorités.
>>Une tortue olivâtre est relâchée à la mer
>>De Madagascar à l'Amazonie, le réchauffement pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces

Des tortues Golfina sur une plage mexicaine dans l'État du Michoacan, le 20 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN

Des traces de coups, sur la tête et la carapace, et des marques laissées par des crochets ont été relevées sur 10% des tortues mortes, a précisé un communiqué de différentes autorités gouvernementales dirigées par le ministère de l'Environnement.

"Les causes de la mort n'ont pas été déterminées en raison de l'état de décomposition des cadavres qui a empêché les autopsies", a expliqué le communiqué. Des 122 tortues retrouvées sur les plages, 111 appartiennent à l'espèce Golfina, menacée d'extinction. Les autorités ont affirmé qu'elles intensifiaient leurs efforts pour combattre la capture des tortues qui peuplent les plages du Chiapas.

Le Mexique interdit depuis 1990 la capture des tortues marines mais un commerce illégal de leurs œufs perdure. Les œufs de tortue sont utilisés dans la cuisine traditionnelle des peuples indigènes du Sud du pays et on leur prête en outre des propriétés aphrodisiaques. Le trafic des tortues marines est puni de neuf années de prison au Mexique.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.