03/02/2018 10:20
Des cas de nomination "suspecte" des cadres dans un délai anormalement rapide ont été observés dans différentes localités. Ces faits renvoient une image désastreuse du Parti et de l’appareil d’État aux habitants.
>>Plus de contrôles pour en finir avec les versements de pots-de-vin
>>Renouvellement du travail de cadre dans l’ensemble de l’appareil d’État
>>Anti-corruption : pas de repos pour les coupables

Le recrutement et la nomination des cadres doivent se faire dans la plus totale transparence.
Photo : Khêu/CVN

Au sujet de la nomination et de la promotion du personnel dans un très court laps de temps et de manière anormale, on peut citer, entre autres, le cas de Trân Vu Quynh Anh. Beaucoup se sont étonnés de la nomination le 18 avril 2014 de cette jeune employée contractuelle du Service de la construction de la province de Thanh Hoa (Centre) au poste de chef adjointe après quelques mois de travail, puis, à celui de chef du Bureau de gestion du logement et du marché immobilier de ce service six mois plus tard.

Selon une conclusion de la Commission centrale de contrôle du Parti communiste vietnamien, le vice-président du Comité populaire de Thanh Hoa, Ngô Van Tuân, qui était secrétaire de l’organisation du Parti du Service provincial de la construction et directeur de ce service, a violé les règlements du Parti et de l’État sur les modalités de nomination et de promotion du personnel entre octobre 2010 et novembre 2015. Il a signé deux décisions sur la nomination de Trân Vu Quynh Anh aux postes précités dans un court laps de temps alors que cette dernière ne satisfaisait pas aux critères requis.

Le 17 décembre 2017, le Secrétariat du Parti communiste vietnamien a destitué Ngô Van Tuân de ses fonctions au sein de l’organisation du Parti. Ensuite, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a, quant à lui, pris la décision - qui est entrée en vigueur le 18 janvier 2018 - de révoquer ce vice-président du Comité populaire de Thanh Hoa. 

Assurer une concurrence loyale

Le cas de Trân Vu Quynh Anh est l’une des affaires qui ont été mises en lumière ces derniers temps. Concernant le travail de l’organisation du personnel, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux ministères et localités de mettre un terme à la nomination des membres de la famille, des proches ou des connaissances lorsque ceux-ci ne satisfont pas aux critères requis, ainsi que d’assurer une concurrence loyale et la transparence dans les processus de recrutement et de nomination. Il a également demandé de sanctionner les responsables en cas de violation de ces consignes pour regagner la confiance des habitants et rehausser le prestige des cadres, du Parti et de l’appareil d’État.

Thúy Hà/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.