05/12/2021 07:55
L’hydrologue vietnamien Nguyên Hoàng Minh, 34 ans, du Centre national de prévision hydrométéorologique, vient de remporter le prix de l’Organisation météorologique mondiale pour les jeunes chercheurs en 2021. Il est le premier prévisionniste météo du pays à l’avoir reçu.
>>L’OMM décerne son prix scientifique à un jeune chercheur vietnamien
>>Un Vietnamien renommé vice-président de la Région II de l'Organisation météorologique mondiale

Le Docteur en hydrologie Nguyên Hoàng Minh.
Photo : Hoàng Linh/CVN
L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a décerné son prix destiné à récompenser de jeunes chercheurs en 2021 au Vietnamien Nguyên Hoàng Minh pour son étude sur une nouvelle méthode permettant d’améliorer la capacité des prévisions des précipitations et des inondations.

Sa recherche, qui a résolu certaines lacunes de celles couramment utilisées dans le monde, a été très appréciée de la communauté scientifique. Elle a été publiée en 2019 dans le Journal of Hydrology, l’une des revues les plus réputées.

Améliorer la précision des prévisions

Le dérèglement climatique est l’un des plus grands défis du XXIe siècle, en particulier pour les pays en développement. Le Vietnam a été identifié comme l’un des pays les plus touchés par ce phénomène par l’indice mondial des risques climatiques en raison de son long littoral, de ses vastes deltas, de ses plaines inondables et de son emplacement sur la trajectoire des typhons.

D’après Nguyên Hoàng Minh, "pour prévoir les inondations avec précision, de nombreux éléments doivent être pris en compte : le niveau des précipitations, les types de terrains et éléments de la nature (barrages cassés, glissements de terrain)… Parmi eux, le plus important est la pluviosité, un élément décisif pour l’exactitude des prévisions des crues et inondations. Celles-ci se sont améliorées avec l’aide des technologies".

La recherche de Hoàng Minh, développée au cours de ses études à l’université de Sejong, en République de Corée, a combiné une série de méthodologies traditionnelles et modernes, notamment la prévision d’ensembles des précipitations  (Ensemble precipitation predictions - EPPs), associée à des prévisions des précipitations par radar en considérant leurs erreurs spatiales. L’EPPs est générée comme une sorte de simulation Monte-Carlo basée sur les performances du modèle de prévision numérique du temps (PNT) dans la fenêtre temporelle précédente.

Essai en République de Corée

Cette méthode a été mise à l’épreuve pour les prévisions de précipitations et d’inondations lors de deux crues survenues en 2013 et 2016 dans le bassin versant de Yeongwol en République de Corée. Son essai a obtenu des résultats positifs dans les prévisions des précipitations. Concrètement, les indices comme la proportion correcte (PC), l’erreur quadratique moyenne (RMSE), le coefficient de corrélation (CC) et le score de Brier (BS) ont été considérablement augmentés de 59%, 32%, 32% et 48% pour les inondations de 2013 et de 39%, 15%, 33% et 37% pour les crues de 2016.

La recherche de Nguyên Hoàng Minh aidera à améliorer considérablement les compétences de prévisions de crues et d’inondations.
Photo : VNA/CVN

Pour la prévision des crues, le coefficient d’efficacité de Nash-Sutcliffe (NSE) et l’erreur relative et absolue en volume (AREV) ont été significativement améliorés de 63% et 24% pour les crues de 2013 et de 42% et 53% pour les crues de 2016, respectivement. Le jeune scientifique vietnamien a rencontré pas mal de difficultés dans son processus de recherche.

"Il y a eu des jours où moi et mon professeur sud-coréen Deg-Hyo Bae avons dû travailler jusqu’à 02h00-03h00 du matin pour discuter ensemble. Les méthodes et techniques utilisées sont toutes très complexes, exigeant une compréhension approfondie du problème ainsi qu’une bonne capacité de programmation pour obtenir des résultats de calcul rapides et précis", partage-t-il.

Hoàng Minh est heureux que sa méthode soit actuellement appliquée au Vietnam. "Les inondations causent chaque année de gros dégâts pour le pays. Être capable de les prévoir avec précision donnera une longueur d’avance dans la réponse et aidera à atténuer les dommages", indique-t-il.

La recherche de Hoàng Minh a aidé les secteurs de la météorologie et de l’hydrologie du Vietnam à surveiller et prévoir efficacement les inondations. La prévision et l’alerte précoce permettent aux autorités de prendre de meilleures décisions et des mesures proactives, par exemple prévenir les personnes vivant dans les zones à hauts risques, déployer des activités de sauvetage et d’intervention là où elles seront le plus nécessaires.


Prix de l’OMM destinés à récompenser de jeunes chercheurs

En 1967, le Congrès météorologique mondial a institué un prix destiné à récompenser des travaux de recherche scientifique particulièrement remarquables dans le domaine de la météorologie, rebaptisé Prix de l’OMM destiné à récompenser de jeunes chercheurs. Depuis 1970, le Conseil exécutif décerne chaque année ce prix afin d’encourager de jeunes scientifiques, notamment dans les pays en développement, à entreprendre des travaux de recherche de haut niveau dans tous les domaines de la météorologie et de l’hydrologie. Ce prix a été décerné à des jeunes chercheurs provenant de plus de 20 pays différents. 
(Source : OMM)
 

Linh Thao/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.