05/06/2020 22:53
Une visioconférence internationale spéciale sur les mesures de protection des femmes et des enfants ainsi que celles de prévention et de lutte contre la violence familiale à leur égard dans le contexte de l'épidémie de COVID -19 a eu lieu le 5 juin.

Cette manifestation a été organisée par le Comité de l'ASEAN sur la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants (ACWC) en coopération avec le Secrétariat de l'ASEAN et les pays membres de ce bloc régional. Lors de la conférence, de nombreux délégués ont déclaré que l'épidémie de COVID-19 affectait non seulement la santé de la communauté mais avait également des impacts négatifs sur les enfants et les femmes. La distanciation sociale, la fermeture des écoles, des entreprises et des services en raison de la pandémie sont les impacts physiques et mentaux sur ce groupe. Ces derniers temps, plus de 1,5 milliard d'enfants et d'adolescents dans le monde ont été touchés par la fermeture des écoles. La violence familiale augmente dans de nombreuses régions du monde.


Plusieurs participants ont déclaré que la violence nuisait à la physique, au moral et à la psychologie des victimes non seulement dans l’immédiat mais aussi à long terme. Les conséquences de la violence affectent non seulement les enfants et leurs familles, mais aussi  l'ensemble de la société. Une étude des conséquences de la violence en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique montre que les dommages économiques totaux de la violence contre les enfants s’élevaient jusqu'à 209 milliards de dollars, soit près de 2% du PIB de la région. En particulier au Vietnam, du premier cas de COVID-19 en janvier au 4 juin, il y a 328 personnes infectées dans le pays, aucun décès n'a été signalé. Bien que le nombre de personnes infectées soit faible, l'impact de l'épidémie sur la vie sociale et économique des personnes est très important et n'a pas été estimé avec précision, en particulier pour les groupes vulnérables tels que les femmes et les enfants.

Afin de prévenir cette violence, Hà Thi Minh Duc, directrice adjointe du Département de la coopération internationale du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales (MTIAS), a déclaré que le ministère avait coopéré avec les organisations internationales pour élaborer des réglementations sur la sécurité et la protection des enfants dans les centres d'isolement, divulguer les mesures de prévention et de lutte contre la violence familiale à l’égard des enfants, élaborer des documents et des programmes techniques sur les aptitudes parentales... Le MTIAS assurera également la coordination avec le ministère de l'Information et de la Communication ainsi qu’avec d'autres organisations compétentes pour organiser les cours de formation sur l'utilisation avec sécurité d'Internet. Pour les pays de l'ASEAN, "un cadre juridique sera élaboré pour renforcer la protection des enfants dans le cyberespace et la lutte contre la violence à l'égard des femmes", a déclaré Hà Thi Minh Duc.

Pour prévenir la violence familiale à l'égard des femmes et des enfants après la fin de l'épidémie de COVID-19, les délégués ont recommandé aux pays de la région d'accroître la communication pour sensibiliser la société à la prévention et à la lutte contre la violence, d’améliorer la qualité des services dans les établissements qui aident les victimes de violence, de créer un fonds de soutien aux femmes victimes de l'ASEAN pour qu’elles surmontent la crise.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Binh Thuân : le festival Kate 2020 prévu pour octobre Le festival Kate 2020 devrait avoir lieu dans la ville de Phan Thiêt (province de Binh Thuân, Centre) du 15 au 16 octobre, a annoncé le Département provincial de la culture, des sports et du tourisme.