27/06/2014 11:42
L’Institut d’amitié et de coopération Mexico-Vietnam a organisé mercredi 25 juin un meeting devant l’ambassade de Chine à Mexico (Mexique).

Le meeting a réuni la direction et une centaine de membres de l’institut, outre huit médias et plusieurs associations politiques et sociales de Mexico.

Le président d’honneur de l’Institut d’amitié et de coopération Mexico-Vietnam a lu une déclaration protestant contre les atteintes chinoises à la souveraineté du Vietnam avec l’implantation début mai par la Chine de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam.

Meeting de protestation contre la Chine devant l’ambassade de Chine, le 25 juin à Mexico (Mexique). Photo : VNA/CVN


La Chine a maintenu un grand nombre de navires dont des bâtiments militaires et des avions de combat dans cette zone maritime du Vietnam, entravé et attaqué les forces officielles vietnamiennes pour protéger sa plate-forme pétrolière et, plus grave encore, elle a fait sombrer le 26 mai dernier un bateau de pêche vietnamien avec à son bord 10 pêcheurs, a précisé cette déclaration.

Ces agissements de la Chine violent gravement l'Accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement des questions en Mer Orientale signé par les gouvernements vietnamien et chinois en octobre 2011, sont contraires à la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée en 2002 par la Chine et l'ASEAN, et font fi du droit international, à commencer par la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

La déclaration a appelé les dirigeants chinois à respecter les accords signés avec le Vietnam et les organisations internationales, notamment les accords portant engagement de régler les différends de manière pacifique. Elle a également appelé le gouvernement chinois à retirer la plate-forme pétrolière et les navires d'escorte des eaux vietnamiennes, à mettre fin à ses actes agressifs afin de réduire les tensions dans la régions, ainsi qu'à approfondir la compréhension mutuelle entre les deux pays.

Cette déclaration a été remise à l’ambassade de Chine à Mexico à l'issue de ce meeting.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d’escorte chinois ont attaqué avec des canons à eau et délibérément percuté les navires vietnamiens en mission, du 3 mai au 5 juin, blessant 12 surveillants de la pêche et endommageant 24 navires, parmi lesquels figurent 19 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam et 5 autres de la Garde-côte du Vietnam.

Depuis l’installation de cette plate-forme il y a plus d'un mois, le Vietnam a procédé à plus de 30 échanges et dialogues sous diverses formes et à différents niveaux avec la Chine afin de lui demander de mettre fin à ses atteintes aux droits souverains, à la juridiction comme à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa.

Le 4 juin, le Vietnam a adressé une troisième note diplomatique à la Chine pour protester et exiger qu’elle respecte sérieusement le droit international et cesse immédiatement ses activités qui violent les droits souverains et de juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental.

La Chine n’a pas répondu à la bonne volonté du Vietnam, élargissant au contraire la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant le 3 juin à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes et 11 secondes de longitude Est, 60 milles marins à l’intérieur du plateau continental et de la zone économique exclusive du Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.