17/07/2020 23:00
Le 16 juillet, la Malaisie et l’Indonésie ont appelé aux parties un règlement des différends en mer de Chine méridionale (Mer Orientale) sur la base du droit international.
>>L'Australie soutient la liberté de navigation maritime en Mer Orientale
>>Mer Orientale : le Vietnam salue les positions des pays conformes au droit international

Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Hishamuddin Hussein.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Hishamuddin Hussein, a affirmé la position constante de son pays selon laquelle les parties devraient travailler ensemble pour garantir la paix, la sécurité et la stabilité en mer de Chine méridionale (Mer Orientale).

Dans un communiqué de presse concernant la position de la Malaisie sur la déclaration du secrétaire d'État américain Mike Pompeo du 13 juillet sur la question de la Mer Orientale, M. Hishamuddin a souligné que la Malaisie continuerait de jouer un rôle actif pour faire en sorte que la Mer Orientale reste une mer de paix et de commerce.

Les questions relatives à la Mer Orientale doivent être résolues de manière pacifique sur la base des principes universellement reconnus du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, a-t-il souligné.

La Malaisie espère que un Code de conduite en Mer Orientale (COC) sera conclue lors de prochaines discussions, a-t-il souhaité.

La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi.
Photo : VNA/CVN

Le même jour, la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, s'est déclarée préoccupée des récentes évolutions en Mer Orientale lors d’une conférence de presse en ligne.

Elle a souligné que la paix et la stabilité en mer Orientale était un espoir de tous les pays en précisant que le respect du droit international dont la CNUDM de 1982 constituait un clé pour faire la Mer Orientale en une région de paix et de stabilité.

La cheffe de la diplomatie indonésienne a souligné la claire position conséquente de son pays sur la Mer Orientale. Le respect du droit international doit être maintenu. Elle a appelé toutes les parties à faire preuve de retenu pour s'abstenir à toutes les actions qui pourraient causer l’escalade des tensions dans la région.

Auparavant, le ministère indonésien des Affaires étrangères a insisté sur le fait que les revendications unilatérales de la Chine sur la Mer Orientale n'avaient aucune base légale et étaient contraires à la CNUDM de 1982 et n’avaient jamais reconnues par le droit international.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Culture et grands espaces à Yên Bái Chaque année, aux mois de septembre et octobre, les montagnes du district de Mù Cang Chai de la province de Yên Bái sont le terrain de jeu de très nombreux touristes.