15/04/2020 18:36
Le Vietnam a pris des mesures correctes et opportunes sur la question de la Mer Orientale, en envoyant une note diplomatique au secrétaire général de l’ONU pour s’opposer aux revendications territoriales chinoises en Mer Orientale et affirmer sa souveraineté sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly), selon les experts russes du droit international.
>>La situation en Mer Orientale préoccupe des sénateurs américains
>>Les États-Unis s'inquiètent du naufrage par la Chine d'un bateau de pêche vietnamien en Mer Oriental
>>Les Philippines soulèvent la question de confiance avec la Chine

Grigory Trofimchuk, président du Conseil d’experts de la Fondation eurasienne de soutien à la recherche scientifique.
Photo : Trân Hiêu/VNA/CVN
Le Professeur Vladimir Kolotov de l’Université de Saint-Pétersbourg a souligné que ces actions du Vietnam prouvent que le pays est un membre responsable de la communauté internationale et qu’il protège ses intérêts nationaux conformément à la Charte de l’ONU et aux normes du droit international.

L’expert russe a rappelé que lors de son élection au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam a reçu un nombre record de voix favorables.

Cela montre le prestige international croissant du Vietnam, a-t-il souligné, ajoutant que 2020 offre au Vietnam de nombreuses opportunités pour déployer des activités diplomatiques efficaces au sein de l’ONU et de l’ASEAN, contribuant à rendre le monde plus sûr et plus équitable.

Pour sa part, le président du Conseil d’experts de la Fondation eurasienne de soutien à la recherche scientifique, Grigory Trofimchuk, a déclaré que la Mer Orientale n’est pas seulement un problème dans les relations entre le Vietnam et la Chine ou celui de l’Asie du Sud-Est, mais aussi l’un des problèmes importants pour l’ONU.

Actuellement, il n’y a aucun mécanisme pour prévenir un conflit mondial originaire de cette région, la communauté internationale devrait trouver une solution à ce problème, a-t-il noté, appelant à organiser une conférence internationale sur ce dossier une fois la pandémie de COVID-19 maîtrisée.

La question de la Mer Orientale relève de la responsabilité directe de l’ASEAN. Ce bloc régional devrait donc être à l’avant-garde de la mise en œuvre de ses efforts pour stabiliser la situation, a-t-il souligné.

En tant que hôte du Sommet de l’ASEAN 2020 et en même temps partie directement concernée par la question de la Mer Orientale, la communauté internationale attend que Vietnam formule des propositions concrètes pour offrir des solutions à ce dossier, a-t-il noté.

La position du Vietnam est extrêmement importante, qui affirme la base pour résoudre les problèmes liés à Mer Orientale est la paix et par la voie politique et diplomatique, a-t-il encore indiqué.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Partons sur les sentiers du Vietnam avec Capannam ! Les merveilles du Vietnam s’appréhendent en douceur avec l’aide de tous nos passeurs. Ils font le lien, ils ouvrent des portes et des coffres remplis de trésor.