20/04/2020 16:35
Même sur les hauts plateaux ! Eh oui ! Même les régions que l’on dit reculées se modernisent et prennent part à l’essor économique national : c’est la Nouvelle ruralité à la vietnamienne.
>>Les statues folkloriques, l’âme des ethnies Bahnar et Jrai
>>Élever la valeur ajoutée du café du Vietnam
>>Ouverture de la Journée du café vietnamien à Gia Lai

Entrée du village. Photo : BGL/CVN

Tout de suite un exemple avec Plêi Bui, un village de la province de Gia Lai où technologies et agriculture font désormais bon ménage, pour le plus grand bonheur des J’rai qui y habitent.

Ksor Phai est l’un des nombreux agriculteurs que compte Plêi Bui. En tout et pour tout, il possède une plantation de caféiers de trois hectares, une rizière d’un hectare… et une volonté farouche. Sensible à toute opportunité d’enrichissement légal, il a introduit de nouvelles variétés et recouru aux nouvelles technologies pour exploiter ses parcelles. La grande maison qu’il vient de se faire construire est le témoignage le plus éclatant de la réussite qui s’en est suivie…

"Il y a eu pas mal d’ateliers organisés au niveau de la commune, qui m’ont permis de m’initier à toutes ces nouvelles technologies, nous raconte-t-il. Ça m’a appris beaucoup de choses qui me sont très utiles. Pour les caféiers, par exemple, je sais, maintenant, quelles sont les grandes étapes à respecter pour une production optimale…"

Ce n’est pas un hasard si Ksor Phai a pu ainsi être guidé dans ses choix. Son village - Plêi Bui, donc - a été choisi par la province de Gia Lai comme village pilote, et ce dans le cadre de la nouvelle ruralité.

Sur place, le gouvernement a beaucoup investi dans la modernisation des infrastructures. Quant aux villageois, les terrains qu’ils ont cédés leur permettent de jouir aujourd’hui d’une communication routière fluide. Mais là où le bilan est le plus satisfaisant, c’est sur le plan de la réduction de la pauvreté : sur les 120 foyers que recense Plêi Bui, seuls quatre restent encore en difficulté. Pour Ro Châm Punh, qui en est le chef, l’avenir du village est tout tracé.

"C’est un village qui vit essentiellement de la production agricole : caféiculture, riziculture, élevage… Et l’ordre social y est assuré", explique-t-il.

Que demander de plus, aurait-il pu ajouter… Pas grand chose, en effet, si ce n’est que le décollage économique auquel on assiste à Plêi Bui devienne… viral ! L’expression n’est pas forcément des plus heureuses par les temps qui courent, mais après tout, le virus du progrès peut bien se propager, lui. C’est d’ailleurs dans ce but qu’a été pensée la nouvelle ruralité.

VOV/VNA/CVN 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).