15/07/2018 22:13
>>Protocole d'accord entre Petrobras et Total sur les énergies renouvelables

La version laotienne du site voanews.com a publié l'information selon laquelle l’ONG Mekong Watch, basée à Tokyo, avait proposé au gouvernement laotien d’augmenter les investissements dans les énergies renouvelables, notamment les énergies éolienne, solaire et la biomasse. Selon Mekong Watch, il est nécessaire que le gouvernement laotien encourage les entreprises privées à investir davantage dans les énergies renouvelables pour remplacer les projets de barrages hydroélectriques. La focalisation sur cette source d'énergie, tant sur les fleuves et rivières du Laos que sur le fleuve Mékong en lui-même, a largement affecté l’environnement et les populations en aval de son cours. Un rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) estime que la construction de barrages hydroélectriques sur le cours principal du Mékong, au Laos comme en Chine, a forcé plus de 850 espèces de poissons à effectuer des migrations de plusieurs centaines de kilomètres, depuis les lieux de construction au Sud. Le ministre laotien de l'Énergie et des Mines, Khammany Inthirath, a déclaré que le programme de développement énergétique du Laos n’insistait pas seulement sur la construction de barrages, mais aussi les énergies renouvelables telles que les énergies éolienne, solaire et la biomasse. Il a annoncé que le gouvernement avait effectué des études sur l’énergie éolienne dans les provinces de Khammouane, Savannakhet et Attapeu. D’ici 2025, le Laos aura achevé la construction d’un parc éolien. Les régions Centre et Sud disposent des conditions adéquates pour développer l’énergie solaire. Par ailleurs, le pays pourrait produire de l’électricité par biomasse grâce aux cannes à sucre au Centre et au Sud.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Dà Nang: festival de feux d’artifice 2019 Le Festival de feux d’artifice de Dà Nang (DIFF) 2019 aura lieu du 1er juin au 6 juillet 2019, avec la participation des équipes venant du Vietnam, de Russie, du Brésil, de Belgique, de Finlande, d’Italie, du Royaume-Uni et de Chine.