29/03/2021 17:48
Les No2 mondiaux Naomi Osaka et Daniil Medvedev ont avancé en 8e de finale au tournoi de Miami, dimanche 28 mars, mais si la première l'a fait sans jouer, profitant d'un forfait, le second a dû surmonter les crampes, la chaleur et un adversaire coriace.
>>Entrée en matière mitigée pour les Français à Miami
>>Tennis : Medvedev et Osaka en vedette à Miami, bien moins clinquant sans stars
>>Tennis : Djokovic renonce à disputer le tournoi de Miami, comme Nadal et Federer

Le Russe Daniil Medvedev s'est qualifié pour les 8e de finale du tournoi de Miami après sa victoire sur l'Australien Alexei Popyrin le 28 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Déjà privé du "Big 3", Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer, le premier Masters 1000 de la saison a bien cru déplorer la sortie prématurée de sa tête de série No1 masculine. Mais le Russe a été courageux et a surmonté la douleur pour venir à bout de l'Australien Alexei Popyrin 7-6, (7/3), 6-7 (7/9), 6-4. "J'avais des crampes d'enfer. À certains moments pendant les échanges, j'avais l'impression que mes jambes ne suivaient plus", a commenté le No2 mondial, en souffrance après 2h16 de jeu.

Il a d'ailleurs dû rester debout plusieurs minutes plutôt que de s'asseoir sur sa chaise, le temps de détendre ses cuisses et de recharger ses batteries en sucre en avalant une banane. "En même temps, j'aurais dû gagner en deux sets et nous ne serions pas en train de parler de crampes", a-t-il ajouté en souriant. Car sous 30 degrés, il a eu toutes les peines du monde à s'imposer face à un adversaire qu'il avait balayé en février à l'Open d'Australie, mais qui lui a offert cette fois une bien plus grande résistance, à l'image des trois balles de match sauvées au 2e set, ensuite remporté au tie-break.

Isner en habitué

Les quelques fans russes parsemés dans les tribunes du GrandStand ont alors commencé à s'inquiéter pour leur compatriote, qui venait en plus de se faire passer une crème aux adducteurs. Ils avaient bien raison, même si dans le troisième set, il a enfin pu en finir. Medvedev, qui affrontera l'Américain Frances Tiafoe (No11), atteint ce stade du tournoi pour la deuxième fois de sa carrière, après 2019. A l'époque, il était tombé face à Roger Federer, futur vainqueur aux dépens de John Isner. C'est en habitué que ce dernier, également vainqueur en 2018, a lui aussi poursuivi sa route.

La Belge Elise Mertens durant son match contre l'Estonienne Anett Kontaveit, le 28 mars à Miami.
Photo : AFP/VNA/CVN

Tête de série No18, Isner s'est montré très solide pour venir à bout du Canadien Felix Auger-Aliassime (No11) en deux tie-breaks 7-6, (7/5), 7-6 (7/5). Comme un copier-coller de la demi-finale qui les avait opposés il y a deux ans, alors conclue 7-6 (7/3) et 7-6 (7/4). Ni l'un ni l'autre de ces deux gros serveurs n'a concédé son engagement, Isner plaçant 16 aces contre 11 à son adversaire, qui n'a jamais eu la possibilité durant les deux jeux décisifs de forcer son destin.

Première pour Osaka

Le vétéran américain, 35 ans, affrontera en 8e de finale un autre joueur qu'il avait battu en 2019, en quart de finale, l'Argentin Roberto Bautista Agut (No7), vainqueur de l'Allemand Jan-Lennard Struff 4-6, 6-3, 6-2. Naomi Osaka a elle passé un dimanche 28 mars très tranquille, atteignant pour la première fois de sa carrière les 8e de finale du tournoi, pour sa cinquième participation, sans affronter la Serbe Nina Stojanovic, forfait à cause d'une blessure à la cuisse droite.

Lauréate en février de l'Open d'Australie, son quatrième titre du Grand Chelem, elle sera opposée au tour suivant à la Belge Elise Mertens (No16), victorieuse 6-2, 0-6, 6-2 de l'Estonienne Anett Kontaveit (No24). Si elle s'impose à Miami et que l'Australienne Ashleigh Barty, tenante du titre (2019), n'atteint pas la finale, elle lui ravira la place de No1 mondiale. Si elle va en finale, au contraire de sa rivale, également.

Sa partie de tableau s'est d'ailleurs dégagée ce dimanche puisque l'Américaine Sofia Kenin (No4) a été sortie (6-4, 4-6, 6-4) par la Tunisienne Ons Jabeur (No27), tout comme la Tchèque Karolina Pliskova (No6), défaite (6-1, 4-6, 6-4) par Jessica Pegula (No29). Cette dernière sera opposée à la Grecque Maria Sakari (No23) qui a écrasé la Russe Ludmila Samsonova 6-0, 6-1. Enfin, la Canadienne Bianca Andreescu (No8) affrontera l'Espagnole Garbiñe Muguruza (No12).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

À la découverte du lac Noong U sauvage et charmant Le lac Noong U qui se trouve à environ 30 km de la ville de Diên Biên Phu dans la province de Diên Biên, est aussi beau qu'une aquarelle car entouré de montagnes et de forêts de pins.