03/01/2016 15:59


Les sacs en plastique habituellement utilisés pour les courses sont interdits depuis le 1er janvier à l'île Maurice. Annoncée depuis six mois, la nouvelle loi sur la protection de l'environnement prévoit des amendes allant jusqu'à 270 dollars pour toute personne trouvée coupable de vente des sacs en plastique. Le gouvernement mauricien est resté intransigeant sur sa volonté de bannir les sacs en plastique devenus un véritable fléau affectant l'écosystème à terre comme en mer. Un moratoire de six mois réclamé par la Plastic Products Manufacturers Association a été refusé. L'association des fabricants des sacs réclamait un délai pour leur permettre d'importer de la matière première pour des sacs biodégradables et des équipements de production répondant aux normes internationales. Elle avait porté l'affaire en Cour mais a essuyé un sérieux revers. La juge Aruna Devi Narain a trouvé que les règlements ont été faits légitimement par les autorités compétentes et pour la protection de l'environnement et de l'intérêt public. Le gouvernement prône désormais l'utilisation de sacs en papier ou en matières biodégradables. Toutefois, les sacs qui sont déjà en circulation peuvent être utilisés par les consommateurs uniquement. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.