17/11/2020 10:50
La 2e journée du Masters ATP 2020 a vu le N°1 mondial Novak Djokovic avaler Diego Schwartzman (N°9) avant que le Russe Daniil Medvedev (N°4) ne dompte l'Allemand Alexander Zverev (N°7), lundi 16 novembre à Londres dans le huis clos de la O2 Arena.
>>Masters de Tennis : Thiem dompte le tenant Tsitsipas, Nadal assomme Rublev
>>Masters 1000 de Paris : Medvedev retrouve des couleurs

Novak Djokovic vainqueur de l'Argentin Diego Schwartzman au Masters de fin de saison à Londres, le 16 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN
Face à l'Argentin Schwartzman, qui jouait le premier match de sa carrière dans ce tournoi, Djokovic, en vieux briscard, s'est imposé 6-3, 6-2. Il se lance ainsi idéalement dans sa course pour un 6e trophée qui ferait de lui le codétenteur de titres au Masters avec le Suisse Roger Federer, N°5 mondial en convalescence et grand absent de ce rendez-vous londonien.

Schwartzman, N°9 mondial ayant bénéficié du forfait du Suisse pour s'immiscer parmi les "maîtres", a fait illusion en breakant le premier, mais a vite compris qu'il n'avait pas encore sa place attitrée dans le double carré VIP du tennis mondial.

Djokovic a lui joué en maître des lieux, faisant oublier sa récente défaite cinglante (6-2, 6-1) à Vienne face au modeste Lorenzo Sonego (33e).

Débreakant directement dans le premier set (2-2), le N°1 mondial a ensuite déroulé, sereinement, pour conclure le match en seulement 1h18.

"Dans le 2e set, j'ai joué plus libéré. Je suis vraiment satisfait de mon jeu dans le 2e set", a déclaré Djoko après le match, devant les tribunes vides.

"J'ai l'habitude de jouer ici depuis tellement longtemps", a souligné le Serbe qui, après son titre à Shanghai (2008) quand le Masters se déroulait en Chine, a en effet déjà gagné quatre fois (2012, 2013, 2014, 2015) et disputé deux autres finales perdues (2016, 2018) dans la capitale anglaise.

Medvedev récidive 

Daniil Medvedev impressionnant face à Alexander Zverev au Masters de fin de saison à Londres, le 16 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans l'autre match de ce groupe "Tokyo", Daniil Medvedev (N°4), huit jours après l'avoir battu en finale du Masters 1000 de Paris, a une nouvelle fois dominé l'Allemand Alexander Zverev (N°7) qu'il a maîtrisé en deux sets 6-3, 6-4 et 1h 29 min.

Dans la première partie du premier set, les deux joueurs, qui s'affrontaient pour la huitième fois -Zverev ne mène plus contre le Russe que 5 victoires à 3-, ont livré un duel dantesque, marqué par d'interminables et spectaculaires échanges.

Mais à 3-2 pour Medevev, un score atteint après plus d'une demi-heure d'une partie d'une grande intensité, Zverev a craqué en offrant le break au Russe sur deux doubles fautes de suite.

Le Russe a sauté sur l'occasion pour confirmer ce break puis remporter cette manche 6-3 d'une fulgurante accélération de coup droit. Quant à Zverev, il a commis trop de fautes directes grossières et une demi-douzaine de doubles fautes pour espérer quoi que ce soit dans ce set.

Au suivant, Medvedev a poursuivi sa domination sur Zverev, en breakant à 3-3 pour mener ensuite 5-3 et empocher la manche sur un jeu blanc et le match en 1h 29 min.

Dimanche 15 novembre dans le groupe "Londres", la hiérarchie avait aussi été respectée, Rafael Nadal (N.2) battant Andrey Rublev (N°8) 6-3, 6-4 et Dominic Thiem (N°3) venant à bout de Stefanos Tsitsipas (N°6) en trois sets 7-6 (7/5), 4-6, 6-3.

Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales disputées samedi 21 novembre. La finale se tiendra dimanche 22 novembre à 18h00 (17h00 GMT). Et si Djokovic espère être au rendez-vous, il trouvera peut-être face à lui Nadal, qui a un tout autre objectif en vue : une toute première victoire dans ce tournoi des maîtres.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.