12/10/2019 15:12
Novak Djokovic a été éliminé vendredi 11 octobre en quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai où il défendait son titre, mais au-delà de la défaite face à Stefanos Tsitsipas 3-6, 7-5, 6-3, c'est la perte de sa place de N°1 mondial qui s'est peut-être jouée.
>>Tennis : à Shanghai, Djokovic survole, Federer survit
>>Tennis : Djokovic trop fort pour Shapovalov à Shanghai

Novak Djokovic congratule Stefanos Tsitsipas, vainqueur de leur duel au Masters 1000 de Shanghai, le 11 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN 

Les quarts de finale ont aussi été marqués par la défaite de Roger Federer (3e) qui s'est montré inhabituellement nerveux face à Alexander Zverev (6e), 6-3, 6-7 (7/9), 6-3.

Depuis son abandon pour une douleur à l'épaule gauche en huitièmes de finale à l'US Open, Djokovic a pris quatre semaines de repos et est revenu la semaine dernière à l'ATP 500 de Tokyo où il a enchaîné cinq victoires probantes, sans perdre le moindre set, pour décrocher son 76e titre. Il était sur la même lancée à Shanghai... jusqu'au deuxième set contre Tsitsipas.

Car, après la perte rapide du premier set, le Grec de 21 ans a été beaucoup plus coriace dans le deuxième, poussant le Serbe à commettre de plus en plus de fautes et à douter, jusqu'à perdre sa mise en jeu et la deuxième manche.

Dans la dernière, le Djoker, quadruple vainqueur à Shanghai, a perdu son service dès le quatrième jeu pour être mené 3-1 et Tsitsipas n'a jamais desserré son étau.

Il affrontera Daniil Medvedev (4e) qui a dominé Fabio Fognini (12e) 6-3, 7-6 (7/4) et qui visera une 6e finale en autant de tournois joués depuis Wimbledon.

Manque de dynamisme 

"Il a mérité la victoire, c'était lui le meilleur", a commenté Djokovic qui s'était montré si impressionnant aux tours précédents. "Il m'a manqué un peu de ce dynamisme dans mes déplacements et de l'accélération dans mes coups", a-t-il analysé.

Roger Federer quitte le court éliminé par Alexander Zverev à Shanghai, le 11 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN
Et c'est ainsi que le trône de Djokovic vacille ! Le Serbe pourrait laisser sa place de N.1 mondial à Rafael Nadal dès le lendemain du Masters 1000 de Paris, soit le 4 novembre. Il a déjà perdu beaucoup de terrain à Shanghai, et a encore les 600 points de la finale de Bercy à défendre, contrairement à Nadal qui avait mis un terme à sa saison 2018 après l'US Open début septembre.

Pour Tsitsipas, cette victoire de prestige s'ajoute à celles obtenues cette année contre Rafael Nadal (en demies à Madrid) et Roger Federer (en 8es à l'Open d'Australie).

Estimant avoir réussi "le plus beau come-back" de sa carrière, le Grec a ajouté qu'accrocher le Big 3 à son palmarès était un rêve devenu réalité.

Contre eux, "je sais qu'il faut juste que je m'accroche et que je sois capable d'être agressif. Une fois que je joue avec agressivité, et qu'ils voient que je ne vais pas lâcher, je peux même dire que ce sont eux qui commencent à avoir peur", a commenté Tsitsipas.

Ce triptyque de prestige s'accompagne pour lui d'une première qualification pour les Masters de Londres (10-17 novembre), qui réunissent les 8 meilleurs joueurs de la saison.

6e sur 8 

Tsitsipas est le 6e joueur sur 8 qualifié pour les Masters après Rafael Nadal, Novak Djokovic, Roger Federer, Daniil Medvedev et Dominic Thiem.

"C'est génial (...) C'était un de mes objectifs depuis le début de l'année", a déclaré le Grec, lauréat l'an dernier du tournoi NextGen, réservé aux meilleurs joueurs de moins de 21 n'étant pas qualifiés pour Londres.

De son côté, Federer (38 ans), qui disputait à Shanghai son premier tournoi officiel depuis son abandon en quarts à l'US Open, a sauvé cinq balles de match mais est apparu trop nerveux pour surmonter l'obstacle Zverev.

Au point de recevoir un point de pénalité - très sévère - pour un second jet de balle vers le public, dans la dernière manche. Un incident qu'il a eu beaucoup de mal à digérer et dont il a discuté plusieurs fois avec l'arbitre.

Face à un adversaire alternant le meilleur et le pire, Zverev s'est appuyé sur un très bon service (17 aces) pour rester dans le match, très concentré.

"Enfin j'arrive à jouer de la façon dont je veux jouer", s'est félicité l'Allemand de 22 ans en rappelant avoir été "en mal de confiance cette saison".

Il affrontera Matteo Berrettini (13e) qui a éliminé Dominic Thiem (5e) pour une place en finale.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.