31/10/2019 13:47
Jo-Wilfried Tsonga (35e) s'est qualifié pour les huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris en s'offrant l'Italien Matteo Berrettini, N°9 mondial et prétendant au Masters, en deux sets 6-4, 6-3 mercredi 30 octobre.
>>Masters 1000 de Paris : Chardy enraye la machine Medvedev
>>Masters 1000 de Paris : Tsonga s'en sort face à Rublev et passe au 2e tour

Le Français Jo-Wilfried Tsonga face à l'Italien Matteo Berrettini au 2e tour du Master 1000 de Paris, le 30 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"J'ai joué mon meilleur tennis de la saison, a commenté le Français. Cette victoire, c'est très bien, ça veut dire que mon jeu est revenu à un très bon niveau. Le but, c'est maintenant d'enchaîner."

Tsonga (34 ans), affrontera l'Allemand Jan-Lennard Struff (36e) jeudi 31 octobre pour une place en quarts de finale.

Cette défaite de Berretini, actuellement en position de dernier qualifié virtuel pour le Masters de fin d'année, fait les affaires de Gaël Monfils, un des rares joueurs encore en course pour le prestigieux tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, et qui pourrait désormais rallier Londres s'il atteint la finale à Bercy.

Elle est aussi synonyme de qualification assurée pour le Masters pour le jeune Allemand Alexander Zverev, précisément le champion sortant. Un seul sésame reste donc à attribuer.

Cette victoire de Tsonga sur un joueur du top 10 est seulement sa deuxième depuis deux ans, après celle obtenue cet été à Washington aux dépens du Russe Karen Khachanov, alors N°8 mondial.

"Je suis très content, c'était loin d'être gagné d'avance", a souligné Tsonga qui était 256e mondial il y a un an.

Monfils est, lui, opposé au Moldave Radu Albot (50e) en huitièmes de finale.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Fête de la gastronomie populaire au village de Uoc Lê

D’importants potentiels de coopération en matière de tourisme médical Le Vietnam possède un énorme potentiel de tourisme médical qui devrait aider le pays à attirer plus de touristes étrangers, y compris ceux du Japon, a remarqué le professeur associé et Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d'examen et de traitement médicaux.