27/02/2012 17:08
La 25e journée du Championnat de France a été passionnante entre la nouvelle place de leader de Montpellier, la chute de Marseille à Brest (1-0), premier revers de l'OM depuis trois mois, l'occasion manquée de Lille à Rennes (1-1) et un Lyon-Paris SG (4-4) complètement fou.
Montpellier (droite) a pris la tête du classement de Ligue 1, à l’issue du match victorieux contre Bordeaux, lors de la 25e journée le 25 février au stade de la Mosson. Photo : AFP/VNA/CVN


Attention les dégâts ! Pour Marseille, 8e, la situation est crispante. L'OM est à 14 points de Montpellier ! L'OM ne peut plus parler du titre. Pour la course à la Ligue des champions, ça va être compliqué. Lille, 3e, est à 7 points devant l'OM. Heureusement pour l'OM que Lille n'a pas gagné à Rennes... La seule vraie consolation pour Marseille est un match en retard contre Evian (le 6 mars). Mais encore faudra-t-il le gagner !

L'équipe de Didier Deschamps, actuel plus gros fournisseur en équipe de France (4 joueurs), n'a pas su passer de son bon match de Ligue des champions contre l'Inter Milan (victoire 1 à 0 en 8e de finale aller) à Brest, modeste 11e de L1 (14e avant le 26 février). Deschamps, évoquant l'arbitrage, a contenu sa colère : "Au bout de 30 secondes il y a un penalty et certainement un carton rouge (Brandao a été déséquilibré par Martial, qui a admis sur Foot+ qu'il y avait penalty, NDLR). Je n'ai pas le cœur ni la tête à répondre à vos questions, je pourrais dire des choses que je pourrais regretter."

Loin des turpitudes de l'OM, Lille a cependant de quoi être déçu. Le champion en titre a manqué une occasion de se relancer complètement, laissant échapper la victoire à Rennes (les Lillois menaient 1 à 0 à onze contre dix; 1-1 score final). Les Dogues lillois, 3e, sont à 6 points du Paris SG, 2e, et à 7 points de Montpellier, nouveau leader.

Le LOSC, en ne gagnant pas à Rennes, a redonné indirectement un peu le moral à un autre concurrent pour la course à la lucrative Ligue des champions. C'est Lyon. Le choc Lyon-Paris SG a été insensé (4-4) et a laissé l'OL à la 5e place, à 6 points de la 3e position.

Lille a fini par caler

Lyon est à 13 points derrière Montpellier et, mortifié, a passé sa colère sur l'arbitrage avec une attaque verbale de Jean-Michel Aulas, président de Lyon, accusant l'arbitre d'être attiré par ce "qui brille", c'est-à-dire le PSG et l'argent des Qataris... Des accusations qui devraient valoir au patron de l'OL une convocation et une sanction devant le Conseil national de l'éthique (CNE). Et qui est le grand gagnant de cette 25e journée ? Le match d'anthologie Lyon-Paris SG a laissé Montpellier tout en haut du classement pour la première fois depuis deux mois, avec un point d'avance sur le PSG (53 contre 52) et une meilleure différence de buts que les Parisiens (+ 23 contre + 9).

Paris a limité la casse grâce à Guillaume Hoarau, auteur de deux buts dont celui de l'égalisation dans les dernières secondes. Mais le Réunionnais ne peut pas tout faire: le PSG a encaissé 6 buts en 2 matches, pris seulement 3 points en 3 matches et, donc, perdu sa place de leader.  Le président de Montpellier +Loulou+ Nicollin peut se frotter les mains : depuis la victoire contre Bordeaux (1-0) le 25 février au soir, sur un but tardif de John Utaka, le tableau est idyllique pour son équipe.

Pour résumer, l'OL et l'OM auront sans doute du mal à se remettre de cette 25e journée. Des questions escortent toujours un PSG qui se cherche. Et Lille, après deux succès à l'extérieur consécutif, a enfin calé.

AFP/VNA/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.