19/05/2018 10:10
Du 2 au 5 mai, les premières Assises francophones de l’évaluation environnementale et sociale se sont tenues à Casablanca (Maroc). Elles ont été organisées par l’OIF, à travers l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD).
>>La 4e réunion du Comité mixte Vietnam - Maroc à Hanoi
>>Le Vietnam et le Maroc promeuvent leur coopération dans le tourisme

Les premières Assises francophones de l’évaluation environnementale et sociale se sont tenues du 2 au 5 mai au Maroc.

Une cinquantaine de participants, venus de 21 pays francophones*, ainsi que des représentants d’institutions partenaires telles que l’Université Senghor d’Alexandrie, ont pris part aux quatre jours de travaux dans le cadre des premières Assises francophones de l’évaluation environnementale et sociale, organisées par l’IFDD en coopération avec le Secrétariat d’État chargé du Développement durable du Royaume du Maroc.

Ces assises visent à visualiser, hiérarchiser et valider les résultats et recommandations issus d’un travail préalable effectué par les institutions en charge de l’environnement des 26 pays participants. Cette étude aboutira à la cartographie analytique des profils et dispositifs de sauvegarde environnementale et sociale de l’espace francophone.

Engagement enthousiaste du Maroc

L’objectif général de ces assises est donc de réaliser une analyse des politiques, des cadres législatifs et réglementaires, des ressources et opportunités permettant de disposer d’une cartographie pertinente ainsi que de données statistiques fiables afin d’élaborer des stratégies et des plans d’action d’optimisation de la performance de l’évaluation environnementale. Elles permettront également de dresser l’état des lieux de l’évaluation environnementale et d’en dégager les perspectives d’intervention, tout en permettant de finaliser l’élaboration des profils pays avec des indicateurs quantitatifs et des avis qualitatifs pour dégager les convergences et les synergies entre ces pays.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Mme Nezha El Ouafi, secrétaire d’État chargée du Développement durable, a rappelé que "le Maroc s’était engagé, conformément aux orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans une démarche environnementale volontariste (…) afin de développer un modèle de croissance intégrée et inclusive permettant de réussir la transition démocratique et écologique, tout en veillant à consolider la coopération Sud-Sud".

Mme Dalia Abdel-Salam El Dessouky, représentante de la Région Afrique du Nord et Moyen-Orient au Conseil d’orientation de l’IFDD, a mis en avant l’importance de ces assises qui "donnent aux pays francophones l’occasion de mutualiser les expériences et partager des informations pertinentes" pour "finaliser les profils pays de l’évaluation environnementale et dégager un plan d’action cohérent pour le renforcement des capacités", soulignant ainsi la dimension très pragmatique de l’évènement.

Le président du Conseil d’administration du Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale (SIFEE), Joël Agbemelo, a par la suite souligné que "l’un des enjeux de la mise en œuvre des résultats de ces assises reposait sur un programme de renforcement des capacités. Dans cette perspective, l’IFDD pouvait compter sur l’apport du SIFEE qui rassemble plus de 3.000 membres".

Martin Yelkouni, directeur du Département environnemental de l’Université Senghor d’Alexandrie, a présenté l’importance stratégique de l’évaluation environnementale pour le développement durable tout en rappelant le contexte historique et institutionnel qui a permis l’émergence de ces outils et son importance au niveau national et international. Par la suite, Jean-Pierre Reveret, professeur émérite de l’Université du Québec à Montréal, qui a piloté l’étude, a rappelé la méthodologie utilisée lors de la phase de conception et de collecte de données de l’étude préalable et a exposé l’approche retenue pour la tenue des sessions de travail des assises.

Pour plus d’informations:
http://www.ifdd.francophonie.org/programmes/operation.php?id=436

Texte et photos: OIF/CVN

* Albanie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Djibouti, France, Gabon, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal et Togo.
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.