20/04/2021 21:48

>>L'année 2019 a été la plus chaude jamais enregistrée en Russie
>>Novembre 2019, deuxième novembre le plus chaud enregistré en 140 ans

L'année 2020 est largement en tête des années les plus chaudes enregistrées en 2017 et en 2010 au Maroc, a indiqué lundi 19 avril la Direction générale de la météorologie (DGM). L'année dernière a enregistré une anomalie de température moyenne annuelle nationale de +1,4°C par rapport à la normale climatologique sur la période 1981-2010, précise la DGM dans un communiqué sur la "synthèse du climat au Maroc en 2020". Le climat du Maroc en 2020 a été marqué par des températures minimales et maximales annuelles anormalement chaudes et par un déficit pluviométrique presque généralisé sur l'ensemble du territoire. Le Maroc a connu un mois de février très sec et doux et un mois de juillet remarquablement chaud avec des records de températures minimales et maximales mensuelles battus dans plusieurs villes. Le cumul pluviométrique annuel en 2020 a enregistré un déficit sur tout le Maroc dépassant les 50% au nord de Marrakech et sur les régions Souss-Massa et Anti-Atlas alors qu'il n'a quasiment pas plu sur les provinces du Sud, rappelle la DGM.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi