11/01/2019 22:57
Fin 2018, les experts ont considéré que le marché de l’immobilier demeurait encore assez stable et que des signaux positifs sont apparus.
>>Immobilier: les entreprises étrangères souhaitent investir à long terme au Vietnam
>>Le marché immobilier vietnamien reste attractif pour les investisseurs

Le marché immobilier en 2018 a connu une croissance stable.
Photo: Minh Thu/CVN

Les experts ont signalé que les investisseurs doivent prêter attention aux logements de type petit et moyen, dont le prix de vente est d'environ un milliard de dôngs/unité. Il s'agit d'un segment de marché très demandé et essentiel.

Croissance positive

Lors de la conférence sur l'évaluation de la performance des tâches en 2018 et le déploiement du plan 2019 du secteur de la construction, qui a eu lieu le 4 janvier, le vice-ministre de la Construction, Lê Quang Hung, a déclaré: "Fin 2018, l’ensemble du pays compte 819 villes (augmentation de 6 villes de plus par rapport à 2017); une couverture à 100% de la planification générale de la construction urbaine, 78% du plan de zonage (augmentation de 1% par rapport à 2016), la planification détaillée sera d'environ 39% (en hausse de 2% par rapport à 2017); la planification de la construction rurale 100% (en hausse de 0,6% par rapport à 2017); la superficie moyenne de maisons à l'échelle nationale d'environ 24 m²/personne, augmentant de 0,6 m² de plancher/ personne par rapport à 2017. La structure des produits est de plus en plus diversifiée et adaptée aux besoins de nombreuses couches de la population".

Au 20 décembre 2018, la valeur totale des stocks immobiliers s'élevait à environ 22.825 milliards de dôngs, par rapport au sommet du premier trimestre de 2013. Il a diminué de 105.723 milliards de dôngs (baisse de 82,24%); par rapport au 20 décembre 2017 et diminué de 2 557 milliards de dôngs (10,07%) par rapport au 20 octobre 2018.

Surtout, en 2018, les "bulles" du marché immobilier ne se sont pas formées. La valeur de la liquidité du marché secondaire est inférieure de 40%; la valeur du produit augmenté de 25 à 30% ne se produit pas à grande échelle. En outre, il existe des politiques de resserrement et de surveillance de l'État concernant les activités de crédit immobilier, le capital d'investissement des grandes entreprises au marché. Sans oublier que le capital dit FDI sur le marché immobilier a encore augmenté. À la fin de 2018, le FDI au Vietnam s'élevait à environ 22 milliards de dollars, dont 5,6 milliards de dollars en immobilier, se classant au deuxième rang pour plus de 20%. En outre, les activités de fusions et acquisitions sont également intéressantes lorsqu'il existe de nombreux investisseurs étrangers tels que les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud.

Le resserrement du crédit immobilier à la Banque d’État du Vietnam a amené le principal flux de capitaux à financer des projets fortement réduits, mais a créé des possibilités d’attirer des capitaux étrangers.

Le segment abordable ne représentait que 20% de l'offre

Bien que le marché immobilier en 2018 soit considéré comme une croissance stable, il existe une "différence de phase" entre les segments. Ainsi, le segment des appartements de luxe et des appartements de milieu de gamme représente 80% de l’offre totale. Dans les pays développés, ce segment représente un maximum de 50%, les 50% restants appartiennent au segment abordable, au Vietnam, le segment abordable en 2018 ne représentait qu'environ 20% de l'offre totale.

Selon le directeur général du JLL du Vietnam, Stephen Wyatt: "Le marché du logement au Vietnam connaîtra une transition vers le modèle de développement de projets d’appartements, passant de la tendance du marché au développement plus durable. C’est la tendance vers les appartements pour les personnes à revenus moyens et faibles, ou les logements sociaux. Le gouvernement vietnamien restreint le financement du logement, de sorte que les investisseurs choisiront davantage le marché intermédiaire. Les promoteurs et les projets immobiliers se concentreront davantage sur le segment du logement social, le logement des personnes à revenus moyens, au service des clients ayant des besoins réels en appartements, plutôt que de suivre les tendances des investisseurs".

Le représentant du Département de gestion des logements et du marché immobilier (relevant du ministère de la Construction) a déclaré: "Bien que la tendance de la ville verte et des services publics dans les projets immobiliers soient toujours prioritaires, les investisseurs se tourneront fortement vers les segments bas et moyen de gamme pour les clients ayant des besoins réels".

Cependant, en réalité, le type d’appartements commerciaux à faible coût, de logement social, en particulier d’appartements locatifs à prix bas, en fonction de la capacité financière des travailleurs, des personnes à faible revenu, manque fortement par rapport à la demande. En particulier, le segment du logement social en 2018 n'a pas grandement été mis en œuvre, il demeure lent.

Par conséquent, en plus de s'intéresser au développement des appartements haut de gamme, les investisseurs doivent être particulièrement attentifs au segment des logements de petite et moyenne taille (un à deux chambres), prix abordable (environ un milliard de dôngs/unité), car il s’agit d’un segment de marché très demandé et d’un segment clé du marché, caractérisé par une liquidité et une durabilité élevées.

Outre le segment populaire, le segment des terrains deviendra également un produit qui intéresse beaucoup de gens, en particulier dans les nouvelles zones d'urbanisme: investissement dans l'infrastructure technique et l'infrastructure sociale synchrone, à des prix raisonnables. Cela permet non seulement au marché d'être plus équilibré, mais réduit également le statut de spéculation des investisseurs secondaires.

En outre, le Vietnam vise également à développer des villes et des zones urbaines intégrées. Les experts affirment que la quatrième révolution industrielle avec de grands progrès technologiques a eu un impact important sur presque tous les domaines et industries, marchés et vie quotidienne. La construction réussie d'un modèle urbain intelligent sur la base de la numérisation et de l'intelligence artificielle créera des solutions aux problèmes existants et aidera le Vietnam à rattraper la tendance du développement urbain durable dans le monde.

Minh Thu - Linh Đan/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’histoire de l’ao dài a son musée privé

Huê, rendez-vous des artisans de métiers traditionnels Le Festival des métiers traditionnels de Huê 2019 permettra la promotion de métiers anciens et sera un rendez-vous où des artisans des quatre coins du pays montreront tout leur talent et leur savoir-faire.