11/10/2021 21:45
L'Éthiopien Seifu Tura, grâce à une accélération dans les derniers kilomètres, et la championne du monde kényane Ruth Chepngetich, en tête de bout en bout, ont remporté les marathons messieurs et femmes de Chicago aux États-Unis.
>>Chicago et Boston, deux marathons de prestige en deux jours
>>Marathon des Sables : le coureur aux pieds nus et sa super glue pour les plaies

Seifu Tura Abdiwak s'impose dans le marathon de Chicago, le 10 octobre. 
Photo : AFP/VNA/CVN

L'épreuve, annulée l'an dernier pour cause de COVID, s'est disputée cette année sous un temps chaud et venteux dans la métropole des Grands Lacs, surnommée "Windy City".

Tura, qui ne s'était pas qualifié au sein de l'équipe d'Ethiopie pour les Jeux olympiques de Tokyo, s'est échappé dans les derniers kilomètres pour remporter la course en 2h 6 min 12 sec, avec 23 secondes d'avance sur l'Américain Galen Rupp et 39 secondes sur le Kényan Eric Kiptanui.

"Je suis très content d'avoir gagné ici à Chicago", a-t-il déclaré. "Je me suis préparé pour cette course depuis plus de trois mois. Si cela n'avait pas été à cause de la chaleur, je visais une meilleure performance personnelle", a-t-il souligné.

Chepngetich a de son côté pris la tête de la course féminine dès le départ et a remporté son 5e marathon en six départs en 2h 22 min 31 sec, reléguant les Américaines Emma Bates et Sara Hall respectivement à 1 min 49 sec et 4 min 48 sec.

"C'était une bonne course mais pas facile", a-t-elle confié, malgré sa confortable victoire. "J'ai poussé toute seule à partir du 10e kilomètre", alors qu'elle comptait déjà 27 secondes d'avance sur sa compatriote Vivian Kiplagat qui a terminé 5e.

Chepngetich a dépassé un concurrent masculin au bout de 40 minutes de course, atteint la mi-course en 1h 07 min 04 sec, portant à ce moment son avance sur Kiplagat à 1 min et 16 secondes.

La Kényane, 27 ans, avait établi le record du monde du semi-marathon en avril à Istanbul en 1h 04 min 02 sec et établi sa meilleure performance personnelle en 2h 17 min 08 sec lors de sa victoire à Dubaï en 2019, un temps qui constitue la 4e meilleure performance féminine de tout les temps.

L'Américain Daniel Romanchuk a pour sa part gagné son 3e marathon de Chicago consécutif en fauteuil alors que la victoire chez les dames dans cette catégorie est revenue à sa compatriote Tatyana McFadden pour la 9e fois depuis 2009.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Khanh Hoà accueillera plus de 9.000 touristes étrangers d'ici la fin 2021 D’ici la fin 2021, 9.350 touristes étrangers arriveront dans la province de Khanh Hoa (Centre) à bord des vols en provenance de la République de Corée, de la Russie, des Philippines, du Japon et du Cambodge...