08/06/2020 22:50
Des milliers de personnes sont descendues dimanche 7 juin dans les rues de Montréal et dans d'autres villes du Québec pour denoncer le racisme et les violences policières et les discriminations raciales dans la province francophone.
>>Mobilisation massive contre le racisme à travers la planète
>>Décès George Floyd : pillages et échauffourées aux États-Unis

Les manifestants étaient de plus de 10.000 à Montréal.
Photo : AP/VNA/CVN


Une foule importante, plus de 10.000 personnes selon des estimations non-officielles, ont défilé dans le centre de Montréal, en scandant "Black lives matter" (les vies noires comptent), "No justice no peace" (pas de justice pas de paix), "je ne peux pas respirer", ou "il faut que ça cesse".

La manifestation, la deuxième à Montréal en une semaine, s'inscrivait dans le cadre du vaste mouvement de protestation provoqué par la mort de l'Afro-Américain George Floyd, étouffé sous le genou d'un policier blanc lors d'une interpellation.

Mais, lors d'allocutions avant le départ du cortège, des organisateurs ont aussi reproché au Premier ministre Québécois François Legault d'avoir estimé il y a quelques jours qu'il n'y avait pas de "racisme systémique" au Québec. "Plus jamais, c'est ce qu'on a envie de se dire, mais pour en être convaincu, il faut qu'il y ait des gestes concrets (...) cela prend de la volonté politique", a déclaré Dominique Anglade, nouvelle cheffe du parti libéral du Québec (opposition), dont la famille est d'origine haïtienne.

"Il n'est pas normal qu'un jeune homme de Montréal Nord (un quartier défavorisé de la métropole québécoise) se fasse interpeller 4 à 7 fois plus souvent qu'un jeune blanc. Trouvez-vous ça normal?", a lancé un des organisateurs à la foule. Le directeur du Service de police de la ville de Montréal (SPVM), Sylvain Caron avait dans un premier temps été invité par les organisateurs à participer à la manifestation, mais ceux-ci avaient retiré leur invitation samedi, certains groupes jugeant sa présence inopportune.

Les forces de l'ordre ont dit "respecter" cette décision. Les manifestants ont été invités à s'arrêter à plusieurs reprises pour mettre un genou à terre en mémoire de George Floyd et le défilé s'est déroulé dans le calme, alors que la manifestation de dimanche dernier à Montréal avait dégénéré en affrontements dans la soirée.
 

Des manifestations similaires ont eu lieu dimanche 7 juin à Sherbrooke à l'Est de Montréal et à Québec, la capitale de la province, après des rassemblements samedi à Toronto et dans d'autres villes canadiennes.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.