19/11/2019 18:51

>>G5 Sahel : le contexte de défense et de sécurité examiné par une session de défense
>>G5 Sahel: un général nigérien nommé nouveau commandant de la force conjointe

Le G5 Sahel a affirmé, dans un communiqué publié lundi 18 novembre, avoir "neutralisé 25 terroristes, au cours des deux premières semaines de novembre 2019, dans une opération dans le Gourma, une bande frontalière entre le Mali et le Burkina Faso". "Cette opération d'envergure a mobilisé plus de 1.400 hommes des armées du Burkina Faso, Mali et Niger appuyés par la force française Barkhane", a précisé le communiqué. L'opération, dont l'objectif était de traquer les groupes armés terroristes, a mobilisé "d'importants moyens terrestres et aériens et a été un franc succès", a poursuivi le communiqué, ajoutant que le commandement militaire s'est réjoui de "la bonne coordination des opérations, l'engagement de toutes les parties prenantes". D'autre part, les Forces armées maliennes (FAMa) ont aussi indiqué lundi 18 novembre qu'elles poursuivent l'offensive dans le centre du Mali. Ainsi, samedi 16 novembre, elles ont ratissé dans le secteur de Ouenkoro (cercle de Bankass, région de Mopti), une zone frontalière avec le Burkina Faso. Selon un communiqué, le bilan est de dix morts, 20 individus arrêtés, et 43 motos brulées. Au niveau des villages visés par les assaillants, "il n'y a pas de pertes en vie humaine". L'armée n'a pas non plus déploré de pertes en vie humaine dans ses rangs au cours de cette opération déclenchée suite à l'attaque du village de Bidi par des individus armés habillés en Dosons, chasseurs traditionnels.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Agrotourisme en plein essor à Dà Lat Quelque 6,2 millions de touristes ont visité Dà Lat, dans les hauts plateaux du Centre, au cours des 11 derniers mois dont 500.000 en novembre.