02/07/2018 10:23
>>Six morts dans l'attaque contre le QG de la force du G5 Sahel au Mali
>>Mali : 17 corps retrouvés suite à l'éboulement d'une mine d'or artisanale

Deux civils ont été tués et environ 17 personnes, dont civils et militaires français ont été blessées dans une attaque terroriste contre une patrouille de l'opération française Barkhane, dimanche matin 1er juillet à Gao, au Nord du Mali, ont indiqué des sources sécuritaires maliennes. Selon de nombreux témoins joints au téléphone dans la Cité des Askia, une patrouille de plusieurs véhicules de l'Opération Barkhane est tombée dans une embuscade ce matin, à Gao, plus précisément à Gadèye, le 2e quartier situé à la sortie vers Bourem. Une voiture piégée aurait fait exploser sa charge entre deux véhicules blindés de Barkhane. Ensuite, au moins trois blindés ont été visés par des roquettes,ont indiqué les témoins. L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais les observateurs pensent qu'il s'agit de représailles aux dernières opérations de Barkhane sur le terrain qui ont fait une quinzaine de morts dans les rangs djihadistes. Cette attaque intervient deux jours après celle perpétrée contre le quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel à Sévaré (Centre du Mali) et trois jours avant la visite du président malien, Ibrahim Boubacar Kéita, à Gao, annoncée pour le 4 juillet prochain. Le président français Emmanuel Macron est attendu le 2 juillet à Nouakchott pour rencontrer ses homologues du G5 Sahel en marge du 31e sommet de l'Union africaine (UA). 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville