18/01/2021 18:09
Un PIB positif mais au plus bas depuis plus de 40 ans. La Chine a dégagé une croissance de 2,3% l'an dernier malgré la pandémie de COVID-19, alors que la plupart des grandes économies restent en récession.
>>La Chine somme Ant Group de se recentrer sur le paiement en ligne
>>Chine : la guerre du vin avec l'Australie fait saliver la concurrence

Une vue d'un port dans la région autonome Zhuang du Guangxi (Chine), le 14 janvier. Photo : Xinhua/VNA/CVN

Premier pays touché par l'épidémie de COVID-19, la Chine a connu au premier trimestre 2020 un repli historique de sa croissance (-6,8%), après des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l'activité.

L'amélioration progressive des conditions sanitaires à partir du printemps a toutefois permis au Produit intérieur brut (PIB) de rebondir. Il s'est affiché en hausse de 6,5% sur un an au dernier trimestre, soit son niveau pré-pandémie, a indiqué lundi 18 janvier le Bureau national des statistiques (BNS).

Pour l'ensemble de l'année 2020, la Chine enregistre 2,3% de croissance.

Il s'agit d'un chiffre supérieur aux prédictions d'analystes sondés par l'AFP (+2%). Mais cette performance est bien moindre par rapport à celle de 2019, quand la croissance chinoise pointait à 6,1%, déjà à son niveau le plus bas en près de trois décennies.

Contrairement à la plupart des autres pays qui devraient annoncer une récession, "l'économie chinoise a connu une trajectoire enviable durant la majeure partie de 2020", estime l'analyste Xiao Chun Xu, de l'Agence de notation Moody's.

Bien que sujet à caution, le chiffre officiel de la croissance en Chine est toujours scruté, vu le poids du pays dans l'économie mondiale.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre