06/07/2018 16:26
>>Malaisie: l'ex-Premier ministre Najib inculpé de corruption
>>Malaisie: l'ex-Premier ministre interpellé pour corruption

Le fonds "Libérer Najib" a recueilli 11.000 ringgit (2.723 dollars) depuis son lancement le 5 juillet par les partisans de l'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak. Cette levée de fonds vise à aider l'ex-Premier ministre à payer sa caution restante de 500.000 ringgits, a déclaré le porte-parole du fonds, Mohd Razlan Muhammad Rafii. Najib a déjà payé 500.000 ringgits le 4 juillet et il a encore besoin de 500.000 ringgits d'ici le 9 juillet prochain pour payer la caution d’un million de ringgits. Il est difficile pour M. Najib de payer cette somme car ses comptes bancaires et ceux appartenant à sa famille ont été gelés et toute l'argent dans sa maison a été saisi, a ajouté M. Razlan. Il a annoncé que le fonds restera ouvert jusqu'à 13h00 du 9 juillet. L'ex-Premier ministre malaisien, Najib Razak, a été interpellé mardi 3 juillet et inculpé de corruption dans le cadre d'un scandale financier qui a contribué à sa chute après neuf ans de pouvoir. M. Najib est accusé d'avoir accepté un pot-de-vin de 42 millions de ringgit (10,5 millions de dollars) et de trois autres délits d'abus de confiance dans ses anciens postes de Premier ministre et de ministre des Finances. Il encourt jusqu'à 20 ans de prison pour chaque chef d'inculpation. Cependant, il a plaidé non coupable de ces accusations, liées à la société SRC International, qui était à l'origine une filiale énergie de 1MDB, fonds souverain créé par M. Najib à son arrivée au pouvoir en 2009 et aujourd'hui fortement endetté. Le procès de l'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak devrait avoir lieu début février 2019.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.