22/04/2018 16:57
>>Le Hamas se dit prêt à reprendre le dialogue avec le Fatah
>>Le Hamas dissout un organe controversé et veut discuter avec le Fatah

Des médecins légistes ont débuté dimanche 22 avril en Malaisie l’autopsie de la dépouille d’un professeur palestinien et membre du Hamas, assassiné la veille en banlieue de Kuala Lumpur. Fadi el-Batch, 35 ans, a été tué par balles par deux hommes armés circulant à moto et probablement liés à des services de renseignement étrangers, selon les autorités malaisiennes. Il a été assassiné alors qu’il quittait son domicile pour se rendre à une mosquée pour la prière de l’aube à Gombak, en banlieue de Kuala Lumpur. Sur la scène de crime, des marqueurs de la police recensaient pas moins de 14 balles. M. Batch était "un ingénieur électricien et un expert dans la fabrication de roquettes", avait affirmé samedi 21 avril le ministre malaisien de l’Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l’agence de presse officielle Bernama. "Il était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine", avait-il ajouté, précisant que le professeur devait se rendre samedi 21 avril en Turquie pour participer à une conférence internationale. Le directeur de la police de la capitale malaisienne a indiqué qu’une enquête approfondie avait été lancée. "Nous enquêtons sous tous les angles. Je dois enquêter de façon méticuleuse et approfondie. C’est une affaire internationale", a-t-il dit dimanche 22 avril. La dépouille de la victime sera remise à sa famille après l’autopsie, a-t-il précisé.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.