22/11/2018 22:58
La Commission malaisienne anti-corruption (Malaysian Anti-Corruption Commission - MACC) a arrêté Sundra Rajoo, citoyen malaisien, vice-président de la Chambre de jugement du Comité d’éthique de la Fédération internationale de football (FIFA), pour corruption.
>>JO-2016: le Kenya va inculper sept dirigeants pour corruption
>>Ukraine: 35 clubs impliqués dans un vaste scandale de matches truqués
>>Scandale FIFA : première sentence attendue à New York

Sundra Rajoo, citoyen malaisien, vice-président de la Chambre de jugement du Comité d’éthique de la Fédération internationale de football (FIFA).
Photo: thestar/CVN

Le même jour, Sundra Rajoo a été démissionné de son poste du directeur du Centre international de juges d’Asie, dont le siège est basé en Malaisie. Les organes compétents malaisiens ont effectué l’arrestation le 20 novembre.

Sundra Rajoo aurait tiré avantage de sa fonction pour effectuer des détournements financiers à des fins personnelles. Selon son avocat, Sundra Rajoo s’est engagé à coopérer pleinement avec la MACC lors de l’enquête mais il a souligné que la MACC n’avait pas le droit de l’arrêter.

Pour rappel, en 2017, Sundra Rajoo a été nommé comme vice-président de la chambre de jugement du Comité d’éthique de la FIFA, l’organe a lancé l’interdiction de participation aux activités sportives à vie à l’encontre de certains officiels dans le football, dont l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter et le président de l'Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini, dans le cadre d’une enquête sur l’affaire de corruption effectuée par le Département de la Justice des États-Unis.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.