12/06/2021 13:08
Malgré les développements compliqués de l’épidémie de COVID-19, l’économie vietnamienne reste globalement stable, l’indice moyen des prix à la consommation étant à un bas niveau et les équilibres majeurs étant garantis.
>>Les technologiques domine l'économie dans l'ère du COVID-19
>>Post-COVID : le Vietnam appelle à un développement plus fort en Asie
>>Tourisme : un journal thaïlandais parle des efforts du Vietnam face au coronavirus


L'industrie est l'un des secteur gravement impactés par la pandémie au Vietnam. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Selon un rapport du ministère du Plan et de l’Investissement, au cours des cinq premiers mois 2021, la production industrielle a connu une croissance estimée à 9,9% en glissement annuel. La production agricole a également progressé. L’inflation a été bien maîtrisée avec une hausse mensuelle de 0,16% de l’Indice des prix à la consommation (IPC) en mai. Sur les cinq premiers mois 2021, l’IPC a augmenté de 1,29% en variation annuelle, soit son niveau le plus bas depuis 2016. 

S’agissant des rentrées budgétaires, selon les calculs cumulatifs de janvier à mai, elles ont connu une augmentation de 15,2% en un an. Les exportations ont également crû d’environ 30,7%. En outre, le nombre de création d’entreprises pendant cette période a atteint près de 55.800, un record depuis cinq ans.

En ce qui concerne les investissements directs étrangers (IDE), entre janvier et mai, le Vietnam a drainé 14 milliards de dollars, soit une hausse de 0,8% en glissement annuel. Cependant, ce montant n’était pas élevé, la croissance étant due principalement au bas niveau enregistré en 2020.

Recherche de mesures face aux difficultés

Les autorités gouvernementales et locales poursuivent leurs efforts visant à accélérer la consommation des produits agricoles à Bac Giang (Nord).
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, le nombre d’entreprises qui se retirent du marché continue de croître, la croissance des IDE n’est pas stable, le marché de l’emploi est gravement impacté par la crise sanitaire, la garantie du bien-être social se heurte à des difficultés... Il s’agit de quelques-uns parmi les défis imposés. 

Lors de la réunion périodique de mai du gouvernement, le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a présenté certaines mesures au gouvernement pour examen. Parmi ses mesures, il a proposé que le ministère de la Santé travaille avec les localités sur l’élaboration rapide des plans de prévention et de contrôle de l’épidémie dans les zones et parcs industriels pour prévenir toute perturbation des chaînes d’approvisionnement. Nguyên Chi Dung a également appelé à un élargissement de l’éventail des personnes prioritaires pour la vaccination, notamment pour les zones touchées par l’épidémie et à haut risque. Selon lui, ce sera une mesure importante pour la reprise de l’économie nationale.

Le ministre du Plan et de l’Investissement a prédit que l’inflation devrait augmenter pendant les derniers mois de 2021. L’économie mondiale aurait tendance à se redresser rapidement, alors que l’offre ne suivrait pas le rythme de la demande, les prix augmenteraient. Il a proposé au ministère de l’Industrie et du Commerce de préparer des mesures appropriées, de travailler avec le ministère des Finances pour préparer des scénarios de modification de droits de douane...

En outre, le ministre Nguyên Chi Dung a prédit que la situation épidémique continuerait d’être compliquée, il serait donc nécessaire de maintenir et de généraliser les mesures efficaces pour favoriser les récoltes de produits agricoles, soutenir les agriculteurs et entreprises du secteur.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.