22/11/2016 15:42
Conquérir la mer, maintenir la sécurité maritime et développer une économie maritime. Tels sont les objectifs majeurs que Bach Long Vi, une île relevant de la ville portuaire de Hai Phong (Nord), a fixé pour son développement durable.
>>La mer et les îles, potentiels touristiques pour Kiên Giang
>>Cân Gio exhortée à développer l’économie maritime reliée à la résilience aux changements climatiques
>>Pour une économie maritime verte et durable
>>Nécessité de développer fortement et rapidement l’économie maritime

Les grandes plages de sable sur l’île de Bach Long Vi possèdent de riches potentiels en termes de tourisme. Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

D’après Dô Duc Hoà, secrétaire du Comité du Parti et président du Comité populaire du district de Bach Long Vi, ce dernier a fixé les trois tâches majeures pour le plan du développement socioéconomique pour 2020 : édifier le secteur de la Défense pour protéger la souveraineté maritime et insulaire, investir dans les infrastructures, et développer l’économie maritime et insulaire. L'accomplissement de ces tâches majeures vise à concrétiser la résolution du XIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) et du XVe Congrès de l'organisation du PCV pour Hai Phong, intitulée «Stratégie maritime du Vietnam pour 2020».

Disposant de riches ressources halieutiques, Bach Long Vi sélectionne les produits aquatiques et le développement de services en tant que futur secteur économique de pointe. Objectif : après 2016, plusieurs catégories de services seront importantes dans la région comme dans le monde, notamment ceux de navigation, du pétrole, de la banque, de la finance, des assurances, de la médecine maritime. Bach Long Vi possède aussi tous les atouts pour devenir une île touristique, en privilégiant le tourisme maritime, l’écotourisme et le tourisme de villégiature.

Ce district insulaire renforce les activités dans la zone de conservation marine de Bach Long Vi. Il s’agit d’une des huit plus grandes pêcheries du golf du Bac Bô dont les ressources sont estimées à près de 78.000 tonnes de poissons, et les capacités d’exploitation annuelle, à 38.000 tonnes. Il y a de grands potentiels d’exploitation des espèces d’ormeau, d’holothurie, et de plusieurs autres précieuses et rares.

Les tâches principales

L’objectif et les tâches de la zone de conservation marine de Bach Long Vi sont de préserver et de développer des espèces animales et végétales, notamment 22 espèces précieuses et rares, de renforcer la protection de la défense, de la sécurité et de la souveraineté maritime et insulaire de la Patrie, de promouvoir la recherche scientifique, l’écotourisme et la coopération internationale, de valoriser la protection des produits aquatiques et des ressources naturelles de l’île, ainsi que de développer les cultures traditionnelles, ce afin de stabiliser l’activité économique et la vie quotidienne de la population de cette zone.

Des navires dans le port de Bach Long Vi, ville portuaire de Hai Phong.
Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Le groupe des jeunes d’avant-garde de Hai Phong réalise des projets de développement de l’économie maritime, notamment de la 1re phase d’un lac-réservoir d’eau douce d’une capacité de 60.000 m3, d’un coût de près de 188,2 milliards de dôngs. Les buts de ce projet sont de satisfaire les besoins en eau douce des 500 habitants de l’île et de les encourager à développer les activités économiques, d’accélérer le développement socioéconomique, ainsi que d’assurer la défense de la souveraineté insulaire et maritime, conformément aux préconisations et politiques du Parti et de l’État dans la «Stratégie maritime du Vietnam pour 2020».

Le groupe des jeunes d’avant-garde de Hai Phong a également lancé un projet de culture d’ormeaux afin de préserver l’espèce, de reconstituer sa population, de maintenir l’écosystème sur l’île de Bach Long Vi et, plus généralement, au Vietnam, mais aussi de développer l’économie maritime, de réduire la pollution de l’air et de créer des emplois pour la population locale.

Selon Dào Trong Tuê, vice-président du Comité populaire du district de Bach Long Vi, l’indice de développement socioéconomique et culturel du district insulaire a progressé de manière encourageante ce premier semestre. Pour 2020, Bach Long Vi s’efforce de développer une économie maritime dans tous ses segments.
 
Mai Huong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.